•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Iran vise une réplique d’un porte-avions américain lors d'exercices dans le Golfe

La réplique d'un porte-avions américain

La réplique d'un porte-avions américain réalisé par l'armée iranienne.

Photo : via reuters / MAXAR

Agence France-Presse

Les forces armées iraniennes ont détruit avec des missiles la maquette d'un porte-avions américain mardi lors d'exercices militaires dans les eaux du Golfe, dénoncés par les États-Unis comme irresponsables et dangereux.

Les exercices - appelés Prophète Mohammed 14 - ont eu lieu près du détroit d'Ormuz, important couloir de navigation, notamment pour les pétroliers.

La marine américaine a dénoncé le comportement irresponsable et dangereux de l'Iran, ajoutant toutefois que ces exercices n'avaient pas perturbé les opérations de la coalition dans la région et qu'ils n'avaient eu aucun effet sur la libre circulation du commerce dans le détroit d'Ormuz et les eaux environnantes, selon la porte-parole de la Cinquième Flotte américaine, Rebecca Rebarich.

Les manœuvres iraniennes interviennent alors que les tensions entre Washington et Téhéran ne cessent de croître, en particulier depuis le retrait unilatéral en 2018 des États-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien et le rétablissement de sanctions américaines contre la République islamique.

Des exercices diffusés par la télévision d’État

Selon des images diffusées à la télévision d'État, des forces terrestres et aériennes iraniennes se sont préparées à une attaque au large de la côte située au sud-ouest du pays.

Des vedettes rapides étaient chargées de tirer et de lancer des roquettes sur le faux porte-avions. Par la suite, des missiles sol-mer ciblaient et détruisaient le faux transporteur.

La maquette d'un porte-avions de classe Nimitz est apparue ensuite avec des rangées de faux avions de combat, visibles de chaque côté de sa piste d'atterrissage.

La télévision d'État a coupé la séquence pour montrer des roquettes tirées vers la mer à l'arrière de camions, avant de montrer des dégâts à la coque de la maquette du faux porte-avions.

Un autre missile tiré depuis un hélicoptère a laissé une traînée de fumée avant de s'écraser sur le côté du faux navire de guerre Nimitz.

Des forces armées ont ensuite été vues en train de descendre sur le pont du navire, alors qu'une dizaine de vedettes rapides l'entouraient.

Ce qui a été montré aujourd'hui dans ces exercices, sur le plan des forces aérospatiales et navales, était tout à fait offensif, a déclaré le général Hossein Salami, chef des Gardiens de la révolution, armée idéologique de la République islamique.

Des équipements et armes inconnus ont été utilisés, tels que des missiles balistiques à longue portée capables de frapper à distance des cibles flottantes offensives.

Le général Abbas Nilforoushan, cité par le site Internet Sepahnews des Gardiens

Ces exercices ont été effectués moins d'une semaine après le dernier épisode des tensions irano-américaines, lorsque deux avions de combat américains se sont approchés d'un appareil de la compagnie Mahan Air en Syrie. Certains passagers ont été blessés après que le pilote de l'avion commercial eut réduit rapidement l'altitude pour éviter d'entrer en collision avec un chasseur américain.

À deux reprises au cours des 13 derniers mois, les deux pays sont apparus au bord de la guerre : en juin 2019 après la destruction par l'Iran d'un drone américain dans le Golfe, puis en janvier, après l'élimination par Washington de Qassem Soleimani, puissant général des Gardiens de la révolution, tué par une frappe de drone près de l'aéroport de Bagdad.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique internationale