•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rimouski souhaite améliorer l'accessibilité universelle du Complexe Desjardins

L'entrée principale du Complexe sportif Desjardins, à Rimouski.

Le Complexe sportif Desjardins est ouvert au public depuis février 2019.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

La Ville de Rimouski souhaite améliorer l'accessibilité du Complexe sportif Desjardins, ouvert en février 2019, après que certains obstacles ont été notés par des utilisateurs qui vivent avec un handicap. Pour ce faire, la Ville a présenté une demande une subvention au Fonds pour l'accessibilité d'Emploi et Développement social Canada.

Selon la Ville, le bâtiment respecte les normes de la Régie du bâtiment en matière d'accessibilité pour les personnes handicapées.

Malgré cela, certains obstacles ont été notés à l'usage par certains citoyens.

Jimmy Turgeon-Carrier, devant le Complexe Desjardins.

Le président de l'Association de personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent, Jimmy Turgeon-Carrier, croit que le Complexe Desjardins peut encore être amélioré en termes d'accessibilité.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Le président de l'Association de personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent, Jimmy Turgeon-Carrier, cite entre autres la grande luminosité de l'espace où se trouvent les piscines et qui peut poser problème pour certaines personnes.

La bâtisse a beaucoup de fenêtres, ce qui fait qu'il y a beaucoup de luminosité qui passe à l'intérieur de la bâtisse. Une personne qui a une visibilité réduite, elle peut être très éblouie.

Une citation de :Jimmy Turgeon-Carrier, président de l'Association de personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent

Il ajoute que les escaliers manquent de contraste dans les estrades du côté des patinoires.

Il n'y a pas de contraste qui délimite le plancher de la première marche de béton. Puis, il n'y a pas de main courante non plus pour descendre dans les estrades, précise-t-il.

C'est un complexe neuf, alors nous, en tant que personnes handicapées on s'attendait que ce soit vraiment accessible en tout et partout, et qu'il n'y ait pas d'autres ajustements faits par la suite.

Une citation de :Jimmy Turgeon-Carrier, président de l'Association de personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent

Même s'il salue l'initiative de la Ville d'ajouter des correctifs au bâtiment pour le rendre plus accessible, Jimmy Turgeon-Carrier s'avoue déçu que certains obstacles n'aient pas été prévus lors de la construction.

Pas une situation à part

Selon la directrice du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Rimouski, Karine Desrosiers, la Ville s'attendait à devoir effectuer certains ajustements après l'ouverture du Complexe.

Elle ajoute qu'il est fréquent que les municipalités aient à apporter des modifications à leurs constructions.

Sur des plans, on ne peut pas penser à tout. On essaie de prévoir tout, mais c'est impossible de pouvoir penser à chaque utilisateur.

Une citation de :Karine Desrosiers, directrice du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire à la Ville de Rimouski

Elle rappelle que l'accessibilité universelle, ce n'est pas seulement pour les personnes vivant avec un handicap. C'est pour tout le monde. C'est pour une madame qui rentre avec une poussette. C'est quelqu'un qui rentre avec sa poche de hockey. C'est de viser le moins d'obstacles aux déplacements possible.

Karine Desrosiers ajoute que l'accessibilité du Complexe est importante pour la Ville.

La rampe d'accès à la piscine pour les fauteuils roulants.

Malgré certains obstacles à corriger, le Complexe Desjardins demeure accessible aux personnes handicapées notamment grâce à des installations comme cette rampe d'accès à la piscine pour les fauteuils roulants.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Lors de sa conception, on a notamment pensé à ajouter des rampes d'accès pour les fauteuils roulants dans les piscines.

Le plancher est aussi complètement plat, ce qui facilité les déplacements des personnes à mobilité réduite.

Les séchoirs et les fontaines ont été placés à différents niveaux pour répondre aux besoins de diverses clientèles. On a aussi pensé aux couleurs et à l'éclairage des affiches informatives pour qu'elles soient plus faciles à lire.

Une fontaine à deux niveaux.

On a prévu la hauteur des fontaines pour en améliorer l'accessibilité pour les enfants et les personnes en fauteuils roulants, mais on a omis d'ajouter des boutons pour l'ouverture électrique des portes des vestiaires. Les portes ont toutefois été conçues pour que les personnes en fauteuils roulants puissent les ouvrir.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Par contre, malgré le fait que les portes des vestiaires aient été conçues pour être ouvertes par une personne en fauteuil roulant, ces dernières ne disposent pas de dispositif à ouverture électrique qu'on actionne à l'aide d'un bouton ou d'un détecteur de mouvement.

Karine Desrosiers ajoute que cela fait partie des corrections que la Ville souhaite apporter au bâtiment.

Il en va de même pour les espaces prévus pour les fauteuils roulants dans les gradins. Seules des rambardes délimitent cet espace. Elles seront remplacées par des vitres.

Un espace prévu pour les fauteuils roulants dans les estrades du Complexe Desjardins.

Les espaces prévus pour les fauteuils roulants dans les estrades qui surplombent les piscines doivent être revus pour en améliorer la sécurité. Des vitres devraient notamment être ajoutées.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

La Ville de Rimouski espère une réponse cet automne de la part du gouvernement fédéral pour sa demande de subvention.

Elle pourrait recevoir jusqu'à 100 000 $ dollars en aide financière pour réaliser ce projet.

Joint par Radio-Canada, Emploi et développement social Canada a affirmé qu'il ne tient pas compte de l'âge des bâtiments dans son analyse des projets soumis au Fonds pour l'accessibilité.

Des projets peuvent donc être soumis, autant pour des constructions neuves que plus âgées.

Par ailleurs, le Complexe Desjardins rouvrira ses portes au grand public le 17 août après avoir été fermé pendant le confinement en raison de la pandémie de COVID-19.

Pour le moment, le Complexe est ouvert à des clubs sportifs qui viennent s'y entraîner.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !