•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auberge aux Trois Pignons : « Ce ne sera pas comme Herron », dit le ministre Dubé

L'extérieur d'un établissement pour aînés, aux briques grises, en été.

L'Auberge aux Trois Pignons dans le secteur Beauport

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, confirme qu’une analyse de la situation à l’Auberge aux Trois Pignons, où une éclosion de cas de COVID-19 a été déclarée le 11 juillet, est en cours. Lundi, un résident et deux médecins ont sonné l’alarme concernant les soins prodigués aux résidents. Le ministre garantit que « ce ne sera pas ce qu’on a vu avec le CHSLD Herron ».

Le CHSLD Herron à Dorval fait partie des établissements qui ont le plus souffert durant la pandémie. Un total de 43 personnes y ont perdu la vie depuis le début de la crise.

À la résidence privée pour aînés l’Auberge aux Trois Pignons, dans le secteur Beauport à Québec, la situation est stable, selon le propriétaire qui a réagi en fin de journée lundi. Mais cela n’empêche pas un proche d’un résident rencontré par Radio-Canada de déplorer les soins reçus par son père, installé en zone froide dans l’établissement.

Invité à réagir sur les ondes de RDI en entrevue avec Sébastien Bovet, le ministre de la Santé a indiqué qu’il souhaitait avoir tous les faits avant d'intervenir au besoin. On veut savoir si les événements ont été déclarés à temps aux responsables, on est en train de faire cet examen. Je veux comprendre le manquement dans la chaîne dans ce cas-là.

En date du 27 juillet, 21 usagers ont contracté le nouveau coronavirus à la résidence de Québec, ainsi que 7 employés. On y déplore 3 décès.

Pour moi, ça ressemble à un film qu'on a vu durant la première vague, mais on n'ira pas là. [...] Je vous dis, on ne fera pas le même film qu’on a vu avec Herron, etc.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé

La pire situation vue à Québec

Une médecin a décidé de sortir publiquement pour que les choses changent à l’Auberge aux Trois Pignons. La Dre Karyne Cordeau a affirmé que la situation dans cet établissement est la pire qu'elle ait observée en 15 ans de pratique.

Elle dénonce aussi des départs massifs au sein de l’établissement, ce qui cause un grand manque de main-d’oeuvre.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale assure que l’éclosion est maîtrisée et qu’une équipe supplémentaire devait entrer en poste dès lundi.

Le propriétaire de son côté affirme également que la situation s’est améliorée.

Nous nous ajustons en fonction des commentaires qu’on reçoit, qu’ils proviennent des autorités, du personnel ou des familles. Mais jamais nous ne lésinons sur la qualité des soins. Jamais nous ne lésinerons sur le bien-être de nos résidents, a affirmé Guy Lemay par écrit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !