•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'agrotourisme connaît un boum en raison de la pandémie

Une maman et sa fillette en train de cueillir des framboises.

Le tourisme agroalimentaire se porte à merveille dans la région.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michèle Bourassa

Radio-Canada

En raison de la fermeture des frontières provoquée par la pandémie de coronavirus, les touristes sont nombreux à visiter les fermes de la région et à s’adonner à l’autocueillette de petits fruits.

Les entreprises agroalimentaires tirent donc très bien leur épingle du jeu, elles qui regorgent de visiteurs québécois.

En ce moment, on est quand même dans une folle période, celle de la framboise et aussi celle de l'agrotourisme, Donc, on accueille énormément de gens du Québec. Honnêtement, on sert pratiquement 95 % de gens qui viennent de Montréal. C'est extraordinaire, jubile le président du Domaine Le Cageot de Jonquière, Pierre-Philippe Tremblay.

Les Saguenéens et les Jeannois sont également au rendez-vous et en profitent pour visiter certaines entreprises agroalimentaires d’ici pour une première fois.

La pandémie est certes l'une des causes de l'achalandage élevé, mais le beau temps et l'enthousiasme pour l'achat local contribuent également à l’engouement.

J’ai tendance à dire que l'essayer, c'est l'adopter. Il faut d'abord connaitre l'offre, mais du moment qu'on commence l'agrotourisme, qu'on commence à voir la fraicheur des produits, la différence que ça fait, le contact humain avec le producteur, la qualité des produits, on voit les avantages. Le fait aussi qu'au niveau environnemental, ça donne un coup de main de ne pas aller chercher nos aliments à Tombouctou et en Italie. C'est certain qu'on commence à l'adopter de plus en plus dans nos pratiques courantes, expose l'agente aux communications de la Table agroalimentaire, Bénédicte Armstrong.

Règle générale, l’offre régionale en agrotourisme répond à la demande. Les amateurs de framboises sont servis à souhait cette année et ont droit à un fruit savoureux présent en grande quantité.

D'après le reportage de Marie-Michèle Bourassa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Agro-industrie