•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sainte-Rose-du-Nord pourra fournir citoyens et touristes en eau potable

Le village de Sainte-Rose-du-Nord et le fjord du Saguenay en arrière plan

La municipalité de Sainte-Rose-du-Nord offre une vue privilégiée sur le fjord du Saguenay.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

La municipalité de Saint-Rose-du-Nord est finalement parvenue à éviter une pénurie d'eau potable cet été. Elle a raccordé son nouveau puits d'approvisionnement de façon temporaire pour répondre aux besoins estivaux des citoyens et des visiteurs.

Avec ses deux anciens puits qui ne suffisaient pas à la demande en été, Sainte-Rose-du-Nord avait transporté 4,6 millions de litres d'eau potable de la ville de Saguenay l'an dernier. La municipalité a bien creusé un nouveau puits de 40 centimètres dans une nappe phréatique, mais elle doit attendre à l'automne avant d'espérer le raccorder de façon permanente au coût de 520 000 $. C'est 140 000 $ de plus que prévu.

On a deux taxes spéciales qui arrivent à terme en 2021. La différence pour ce nouvel emprunt de 140 000 $ sera probablement très, très basse pour les contribuables, prédit le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault.

Entre-temps, la municipalité a décidé de brancher le puits avec un tuyau de surface pour alimenter ses citoyens et la horde de touristes qui fréquentent la municipalité pendant l’été.

On est suffisamment alimentés pour pouvoir satisfaire toutes les attentes de nos citoyens.

Une citation de :Laurent Thibeault, maire de Sainte-Rose-du-Nord

Alors que la perle du fjord tente encore de s’alimenter en eau potable, le village sera l’une des vedettes de Pour un verre d’eau, un documentaire d’une heure diffusé sur les ondes de Télé-Québec.

Sainte-Rose-du-Nord, c'est un bon exemple d'une petite municipalité qui essaie de bien faire et qui se retrouve avec desdépenses qui sont monstrueuses et qu'une ville de 400 habitants ne peut pas encaisser toute seule.

Une citation de :Jérémie Battaglia, réalisateur du documentaire Pour un verre d'eau

Le documentaire abordera aussi toutes les tentatives de la municipalité de traiter ses eaux usées et de cesser de les envoyer directement dans le Saguenay.

D'après le reportage de Gilles Munger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !