•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services en obstétrique suspendus jusqu'à mercredi à l'hôpital de Matane

Une femme enceinte est assise en tailleur, les mains sur son ventre.

Jusqu'à mercredi, les femmes enceintes des environs de Matane devront se rendre à Rimouski pour accoucher.

Photo : iStock

Les services en obstétrique sont suspendus jusqu'à mercredi matin, 8 h, à l'hôpital de Matane. Le manque d'infirmières spécialisées dans le domaine fait en sorte que le centre hospitalier ne dispose pas du personnel nécessaire pour des accouchements pendant cette période.

Le service est suspendu depuis samedi matin dans ce département de l'hôpital de Matane.

Selon la conseillère en communications du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud, on a tenté, sans succès, de trouver des infirmières spécialisées pour pourvoir les besoins à court terme.

Lorsqu'une infirmière travaille en obstétrique, ça lui prend une formation supplémentaire pour assurer des services de qualité et sécuritaires. Alors, ce ne sont pas toutes les infirmières qui peuvent remplacer comme ça, au pied levé.

Ariane Doucet-Michaud, conseillère en communications du CISSS du Bas-Saint-Laurent

Elle ajoute que des appels ont été lancés aux employés du CISSS et à des agences de placement, mais qu'aucune infirmière spécialisée en obstétrique n'a pu être trouvée pour pouvoir assurer le service.

On est très limités en termes de personnel, souligne Ariane Doucet-Michaud.

Des absences imprévues ont causé cette suspension de service en obstétrique.

L'extérieur de l'hôpital de Matane.

L'hôpital de Matane a dû suspendre ses services en obstétrique à partir de samedi matin et jusqu'à mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Selon Ariane Doucet-Michaud, toutes les futures mamans des environs de Matane ont été contactées par le CISSS.

Elles devront se rendre au Centre hospitalier régional de Rimouski si elles doivent accoucher d'ici mercredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !