•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aller-retour entre Québec et Rouyn-Noranda en vélo

Kevin Lacerte de Rouyn-Noranda se lance dans un long périple en vélo pour se rendre à Québec.

Kevin Lacerte de Rouyn-Noranda se lance dans un long périple en vélo pour se rendre à Québec.

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Un homme de 33 ans de Rouyn-Noranda se lance dans un long périple en vélo pour se rendre à Québec. Kevin Lacerte a quitté la région de la capitale nationale où il habite maintenant le 18 juillet, pour rejoindre Rouyn-Noranda six jours plus tard pour une visite familiale.

Un périple d'environ 900 km, à raison de 9 heures par jours sur son vélo, que le travailleur de la construction reprendra en sens inverse dimanche.

Le voyage du retour ne sera pas bien différent de l'aller. Kevin Lacerte préfère ne pas s'encombrer d'un accompagnateur.

Il a quelques bagages, des vêtements de rechange, son matelas, sa tente, son téléphone qui lui sert de GPS et du matériel pour réparer les crevaisons. Pour dormir, l'intéressé a choisi le plein air et s'achète à manger en route.

Je dors dans un camping près de Mont-Laurier, sinon c'est dans le bois, parfois au bord d'une plage un peu caché, sinon c'est vraiment dans le bois, je me fais un petit feu sinon c'est très libre, raconte t-il.

Une tente au bord d'un lac, à côté d’un vélo et d’une table de pique-nique

Pour dormir, Kevin Lacerte a choisi le plein air.

Photo : Gracieuseté, Kevin Lacerte

Kevin Lacerte sait que le parcours est très long, mais il a préféré le vélo à la voiture. Une manière pour lui de pousser son corps à la limite.

Je me suis dit, peu importe, je vais juste me lancer, puis j'ai la capacité amplement de partir et d'aller jusqu'à Rouyn-Noranda. C'est un parcours de 120 à 160 km par jour, si je peux une journée, je peux certainement le faire plusieurs jours de suite, explique-t-il. On se comprend que ça a été difficile dans les derniers jours, mais ça s'est bien passé quand même.

un vélo

Tout ce que Kevin Lacerte transporte lors de son voyage entre Rouyn-Noranda et Québec.

Photo : Gracieuseté, Kevin Lacerte

Kevin Lacerte affirme que la crise de la COVID-19 a joué un rôle dans son choix de vacances.

Il J'avais à cœur d'aller en Europe ou visiter les États-Unis. Mais avec ce qui se passe actuellement, ce n'est pas facile. Je me suis dit : " Qu'est-ce que je peux faire au Québec pour maximiser mes vacances? " J'avais pensé Percé, Gaspésie ou le Saguenay. Enfin de compte j'ai choisi de venir voir ma sœur et mes anciens amis, là où je viens, dit-il.

En plus du plaisir de visiter les régions du Québec, Kevin Lacerte rencontre souvent des gens qui sont fascinés par son aventure.

Je retiens beaucoup les gens qui sont émerveillés par le trajet que je fais. Les gens j'étais à Mont-Tremblant, ils me demandaient : “¸Tu viens d'où?” je dis : “J'arrive de Québec”, puis leur regard comme s'ils disent est-ce que c'est vraiment possible de faire le parcours, se rappelle Kevin Lacerte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Voyage