•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de COVID-19 dans un camp de jour de Sherbrooke

Le devant de l'école primaire.

Une animatrice du camp de jour de Sherbrooke Loisirs-Action, situé à l'école Plein-Soleil, a été déclarée positive à la COVID-19

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Radio-Canada

Une animatrice du camp de jour de Sherbrooke Loisirs-Action a été déclarée positive à la COVID-19, confirme la Ville de Sherbrooke.

Le camp de jour demeurera ouvert, toutefois la direction de la santé publique a recommandé de placer en isolement 26 enfants, âgés de 5 à 11 ans, et 7 animateurs jusqu'au 31 juillet.

Deux animatrices passent un linge sur une table.

Le site du camp de jour de Sherbrooke Loisirs-Action, situé à l'école Plein-Soleil, a été entièrement désinfecté dimanche.

Photo : Radio-Canada / Katy Larouche

Tous les enfants et tous les animateurs qui ont été en contact direct avec ladite animatrice ont été contactés samedi directement par la santé publique. On a envoyé un courriel d’information à l’ensemble des parents dimanche après-midi pour les informer du cas, mais ce n’est pas des gens à risque comme ceux qui ont été en contact directement avec elle, a expliqué la directrice générale de Sherbrooke Loisirs-Action, Andréanne Ferland.

Ces personnes subiront également un test de dépistage au cours des prochains jours, indique la Ville de Sherbrooke.

Comme de tels cas sont survenus dans d’autres villes du Québec, nous étions prêts à faire face à cette situation difficile. Avec la collaboration de la Direction de la santé publique du CIUSSS de l’Estrie – CHUS et de Sherbrooke Loisirs-Action, les camps de jour se poursuivront, un service important pour les parents et les enfants, a déclaré le maire Steve Lussier par voie de communiqué.

Plutôt que de prendre les parents au dépourvu, on a jugé qu’on pouvait maintenir les activités sans toutefois mettre la sécurité des enfants et des employés en jeu [...] On désinfecte le site de l’école Plein-Soleil en profondeur dimanche, a ajouté Andréanne Ferland.

La Ville confirme également que les 400 familles dont les enfants fréquentent le camp ont été avisées de la situation.

Éclosion dans une ligue de hockey-balle de Sherbrooke

Selon la direction de la santé publique en Estrie, c'est une éclosion dans le monde du hockey-balle de Sherbrooke qui serait à l'origine de ce cas confirmé en camp de jour.

Des mesures spéciales ont été prises par Progym Dek Hockey où des cas sont survenus. Une trentaine de membres du club qui ont été en contact avec des personnes atteintes sont exclues des parties de hockey. Également, plus aucun spectateur ne sera toléré dans les gradins pour freiner cette éclosion.

Selon le directeur de la santé publique en Estrie, la situation demeure tout de même contrôlée.

C'est pas la catastrophe, si on regarde la courbe, elle n'est pas repartie en hausse en Estrie.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Près de 20 nouveaux nouveaux cas ont été confirmés en Estrie cette fin de semaine ce qui a fait passé la région au-delà des 1000 cas confirmés. Ces nouveaux cas n'ont mené à aucune hospitalisation dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Santé publique