•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Festival du Voyageur en 2021 et un « party de cuisine » extérieur cet été

Darrel Nadeau devant une peinture.

Darrel Nadeau est le directeur du Festival du Voyageur.

Photo : Radio-Canada / Thibault Jourdan

Le directeur général du Festival du Voyageur, Darrell Nadeau, croit à la possibilité de tenir un festival physique en février 2021 à Winnipeg, tout en respectant les restrictions sanitaires.

Il s’agit de l’un des derniers événements d’envergure à s’être tenu dans la province. Au moment où se déroulait le 41e Festival du Voyageur, en février 2020, le coronavirus n’avait pas encore bousculé notre quotidien.

Après l’annulation de nombreux festivals au Manitoba, que ce soit les célébrations du 150e anniversaire de la province ou encore le Festival Folk de Winnipeg, Darrell Nadeau, le directeur général du Festival du Voyageur, croit en ses chances de pouvoir mettre sur pied un événement à l’hiver prochain.

C’est fort possible qu’on soit le premier festival à avoir lieu depuis le début de la crise, donc le microscope risque d’être sur nous pour voir comment on fait pour respecter les protocoles dans un festival en matière de distanciation dans un milieu sain. Un des défis sera de gagner la confiance du public.

Tout en n'écartant pas une possible annulation ou la tenue d’une édition virtuelle, principalement en cas de deuxième vague de COVID-19 et d’un reconfinement de la province, Darrell Nadeau estime que l'événement pourrait avoir lieu en personne s'il est possible d'accueillir la moitié des festivaliers.

On espère de pouvoir accueillir 50 % de nombre habituel de gens sur le site, si les restrictions nous le permettre, on va procéder avec un festival, même si on souhaite en accueillir plus que cela.

La programmation musicale demeurera un casse-tête, selon lui, puisque le Festival a l’habitude de présenter plusieurs artistes de l’est du pays et même de la Louisiane. C’est cependant un beau problème, précise M. Nadeau, puisqu'il permettrait au Festival de mettre de l’avant plus d’artistes locaux, qui ont été touchés par la pandémie.

Ouverture du Fort Gibraltar

Quelques mois après son ouverture habituelle pour la saison estivale, Darrell Nadeau annonçait cette semaine que les portes du Fort Gibraltar, au coeur du parc Whittier, à Saint-Boniface, seront ouvertes au public.

Le fort Gibraltar est normalement ouvert au mois de mai pour accueillir les écoles, ce qu’on a pas pu faire à cause de la COVID-19. On est très excités de l’ouvrir cette semaine, en respectant la distanciation sociale, et ce jusqu’à la fin d’août, du mardi au samedi de 10 h à 16 h.

Des mesures sanitaires et de distanciation physique, comme une signalisation, des sens uniques et la mise hors de portée des artéfacts comptent parmi les nombreuses précautions mises en place.

De plus, des panneaux de contextualisation historiques ont été mis devant chacune des cabanes à l’intérieur du fort. Ainsi, les visiteurs ne désirant pas y entrer ou encore côtoyer un interprète pourront tout de même se faire une idée de contexte historique de l’époque des voyageurs.

L’organisation a aussi été capable d’offrir l’entrée gratuite pour tous les visiteurs, cet été.

On est très conscient que les gens ont pu perdre du revenu ou leur emploi, alors on ne charge pas l’admission, on suggère de faire un don. On veut accueillir les gens pour qu’ils puissent vivre l’expérience des voyageurs ici, au Fort Gibraltar.

Un premier vrai « party de cuisine »

Dans la foulée de l’ouverture du fort, le Festival du Voyageur va tenir un événement le jeudi 30 juillet. Pour Darrell Nadeau, il s’agit assurément d’une façon de dynamiser la communauté, tout en observant si les gens sont prêts à sortir et à se regrouper pour ce genre d’événement.

Le party de cuisine dehors, le 30 juillet prochain, est notre premier événement depuis le début de la pandémie. On va accueillir des gens du public, on va monter des tables et un repas plein air, on va avoir des activités d’interprétation, un feu de camp, de la musique de Andrina Turenne.

Les places sont limitées à 100, ce qui représente 25 % de la capacité régulière du Fort Gibraltar. Toutes les précautions seront mises de l’avant pour respecter la distanciation physique tout en célébrant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Arts de la scène