•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De jeunes nageurs font « la petite traversée » en attendant la grande

Trois jeunes nageuses vont affronter le Piékougami.

Trois jeunes nageuses vont affronter le Piékouagami.

Photo : Thomas Laberge

Radio-Canada

Les athlètes de la Traversée internationale du lac Saint-Jean auraient normalement dû affronter le Piékouagami samedi. Or, l'événement a été annulé en raison de la pandémie. Mais une vingtaine de nageurs ont quand même tenu à traverser le lac.

Le club de natation Gami de Roberval est à l’origine de cette initiative pour qu’une dizaine de jeunes puissent parcourir le lac à relais.

Le départ a eu lieu samedi matin à 7 h à Péribonka et les jeunes nageurs avaient hâte, lorsque Radio-Canada les a interrogés à quelques minutes de leur traversée.

Des jeunes sur un quai.

Des jeunes du club de natation Gami à Roberval s'apprêtent à traverser le lac Saint-Jean.

Photo : Thomas Laberge

Je suis dans le premier groupe mais je vais être le troisième ou quatrième à embarquer dans l’eau , dit un jeune.

Ça va être à relais, ça va être bien, raconte une jeune nageuse.

Supervision

Des nageurs d’expérience viennent appuyer les débutants au milieu du parcours. La plupart d’entre eux ont déjà fait la Traversée internationale, ils effectueront les douze kilomètres au centre du lac et laisseront les jeunes finir la course jusqu’à Roberval.

On s’est assuré que les nageurs soient en forme car quand on a 8, 9 ou 10 ans et faire plusieurs kilomètres en eaux libres ce n’est pas toujours facile, explique Gabrielle Trottier qui habituellement s’occupe de l’organisation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

À travers ce défi, les organisateurs espèrent donner le goût aux jeunes.

Ils peuvent faire du 500 mètres, du 900 mètres c’est un entraînement. On va au rythme des jeunes. Mais qui sait peut-être qu’un jour, ces jeunes traverseront le lac Saint-Jean.

Jeremy Bonneau , directeur général de la Traversée internationale du lac Saint-Jean

D’après des informations de Thomas Laberge.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Nage en eaux libres