•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de personnes se retrouvent sans médecin de famille à Fredericton

Haut de corps d'un médecin portant un sthétoscope autour de son cou.

Cette année a été plus difficile à Fredericton en raison de la pandémie et du nombre de médecins qui partent pour des raisons personnelles, comme la retraite.

Photo : Radio-Canada / David Donnelly

Radio-Canada

Les résidents de Fredericton ont perdu quatre médecins de famille récemment, laissant subitement des milliers de personnes sans médecin. La Dre Ann Collins, l’une des quatre à partir, a quitté la pratique pour son nouveau rôle de présidente de l’Association médicale canadienne.

Dire adieu à des centaines de patients se retrouvant sans médecin de famille a été déchirant pour la médecin de Fredericton, mais elle espère pouvoir leur venir en aide autrement.

Dans son nouveau rôle, elle prévoit de rappeler au gouvernement que chaque Canadien, y compris les Néo-Brunswickois, devrait avoir accès à un médecin de famille.

Elle espère également améliorer les soins de santé mentale pour les jeunes et en apprendre davantage sur ce dont les Canadiens ont besoin dans le système de soins de santé.

La pratique de la médecine a changé, affirme la Dre Ann Collins. Les jeunes médecins désirent un style de vie différent .

Les jeunes médecins qui sortent de l’école de médecine ne veulent pas prendre en charge des milliers de patients dans leur nouveau cabinet.

Une citation de :Dre Ann Collins

Selon la docteure, cette nouvelle attitude est logique, car la pratique de la médecine continue d’évoluer pour promouvoir une vie plus saine dans la communauté et réduire le nombre de patients hospitalisés pour des maladies chroniques.

Dre Ann Collins.

La Dre Ann Collins explique que la pratique change et les jeunes médecins cherchent un style de vie plus équilibré.

Photo : Association médicale canadienne

Elle ajoute que de plus en plus de médecins préfèrent le travail en équipe, ce qui permet d’éviter l’épuisement professionnel.

Avoir plus de 2 500 patients ne devrait pas être la norme. Ce concept est révolu, croit cette femme de science. Ce nombre à lui seul pourrait être réparti entre trois médecins, dit-elle.

Une année difficile

En début de semaine, le Réseau de santé Horizon a déclaré que les quatre médecins ayant quitté Fredericton avaient chacun leurs raisons de partir. Quatre nouveaux médecins de famille devraient arriver en ville à l’automne.

Fredericton a vu de nombreux jeunes médecins travailler dans la région au cours des dernières années.

Cette année a été plus difficile en raison de la pandémie et du nombre de médecins qui partent pour des raisons personnelles, comme la retraite.

La Dre Ann Collins affirme qu’une partie de ses nouvelles tâches consisteront également à aider à créer un meilleur plan pour que les médecins puissent trouver un successeur lorsqu’ils partiront à la retraite ou quitteront leur cabinet.

Avec les informations de Elizabeth Fraser de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !