•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le gouvernement Ford envisage de tester tous les travailleurs migrants

Un homme en veston.

Le premier ministre Doug Ford (photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre Doug Ford indique que son gouvernement consulte des experts juridiques pour voir s'il peut forcer les travailleurs agricoles de la province à subir un test de dépistage de la COVID-19.

L'élu, qui a résisté à l'idée de tests obligatoires pendant des semaines, a admis aujourd'hui qu'il la soutenait désormais.

Lors de son point de presse vendredi, le premier ministre s'est adressé directement aux employeurs : Si vous avez des travailleurs migrants, faites-les tester, point final. Nous irons dans votre ferme, nous vous soutiendrons, nous nous fendrons en quatre pour faire tout ce qu'il faut pour faire tester ces personnes.

Or, selon Syed Hussan, du groupe de défense des travailleurs migrants Migrant Workers Alliance for Change, forcer les travailleurs temporaires à subir de tels tests serait contre-productif. À moins que le dépistage ne soit obligatoire pour tous les résidents, y compris les employeurs agricoles, cette mesure, si elle est mise en œuvre, cible clairement les personnes à bas salaire et racialisées et est raciste et discriminatoire. M. Hussan demande, dans un communiqué émis vendredi après-midi, l'intervention du premier ministre Justin Trudeau dans ce dossier.

Le nombre d’infections est toujours élevé dans la région. Le médecin-hygiéniste de Windsor-Essex a déclaré que la région avait maintenant le taux le plus élevé de cas de COVID-19 de la province. Vendredi, le bureau de santé du comté de Windsor-Essex a signalé 53 nouveaux cas de COVID-19, dont 43 provenant du secteur agricole.

En fait, la région de Windsor-Essex a maintenant le plus haut taux de cas de COVID-19 de toutes les régions de la province. 484 personnes par tranche de 100 000habitants en sont atteintes, selon le bureau de santé publique de la région.

Jeudi, le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario a déclaré qu'une initiative visant tester un maximum de travailleurs agricoles avait récemment été interrompu après que seulement 19 des 176 fermes de la région y eurent participé.

Éclosions chez les travailleurs migrants

Le médecin hygiéniste en chef de Windsor-Essex, le Dr Wajid Ahmed, dit que la région a maintenant le taux d'infection le plus élevé de la province.

Dans son point de presse vendredi matin, il qualifie la situation de stressante et préoccupante.

Selon lui, la flambée des cas est liée à des éclosions parmi des travailleurs migrants dans les fermes ainsi qu'à la propagation communautaire du coronavirus.

Des centaines de travailleurs migrants ont contracté la COVID-19 dans la région de Windsor-Essex, et deux en sont morts.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, a indiqué plus tôt cette semaine que le programme de dépistage dans les fermes avait été suspendu à cause de la faible participation, mais qu'il devait reprendre bientôt avec une nouvelle campagne de sensibilisation.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !