•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ventes en ligne des détaillants ont presque doublé pendant le confinement

Statistique Canada a confirmé vendredi matin ce dont on se doutait bien : les ventes en ligne ont fait un bond important durant la pandémie.

Statistique Canada a confirmé vendredi matin ce dont on se doutait bien : les ventes en ligne ont fait un bond important durant la pandémie.

Photo : Associated Press / Andrew Harnik

Radio-Canada

Pendant que les ventes au détail étaient en chute libre en raison de la pandémie au pays – elles ont reculé de 10 % en mars et de 26 % en avril –, celles du commerce électronique ont presque doublé de février à mai, révèle une étude de Statistique Canada.

Le rapport indique que les ventes ont atteint un record de 3,9 milliards de dollars en mai, une hausse de 2,3 % par rapport à avril et une hausse de 99,3 % par rapport à février [2 milliards de dollars].

Tous les sous-secteurs du commerce de détail ont enregistré une hausse de leurs ventes en ligne. En contrepartie, seul le sous-secteur des magasins d'alimentation a vu ses ventes en magasin augmenter, de février à la fin d'avril.

Les différents sous-secteurs n'ont pas été touchés également par le recul des ventes en magasin. Pendant que les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage reculaient de 15,8 % au cours de cette période, celles des magasins de meubles et d'accessoires de maison chutaient de 69,6 % et celles des magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires s'écrasaient de 84,2 %.

En mars et en avril 2020, le nombre moyen de jours de fermeture a varié de 3 pour les magasins d'alimentation à 33 pour les magasins de vêtements et d'accessoires vestimentaires.

Statistique Canada écrit que les fermetures forcées des commerces jugés non essentiels ont provoqué un virage des détaillants vers le commerce électronique.

Pour ce qui est des magasins d’alimentation, considérés comme des services essentiels et donc autorisés à rester ouverts, ils ont enregistré une augmentation de 38 % des ventes au cours de la deuxième semaine de mars par rapport à 2019. Au total, de février à la fin d'avril, les ventes électroniques de ce sous-secteur ont bondi de 107,1 %.

Là encore, le pourcentage de progression des ventes électroniques a varié d'un secteur à l'autre. Par exemple, celles des marchands de matériaux de construction, de matériel et de fourniture de jardinage ont crû de 40,5 %, tandis que celles des magasins de meubles et d'accessoires de maison ont explosé de 191,2 %.

En général, les sous-secteurs qui comptaient plus d'établissements obligés de fermer sont devenus plus dépendants du commerce électronique, indique Statistique Canada.

La structure de l’industrie du commerce de détail au Canada pourrait changer, selon la mesure dans laquelle les Canadiens continuent de choisir les options d’achat par commerce électronique ou reviennent aux méthodes d’achat traditionnelles. De toute évidence, le paysage du commerce de détail évoluera, conclut le rapport.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Commerce

Économie