•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un antiquaire albertain parcourt l'Amérique à la recherche de trésors

Alex Archbold derrière le comptoir de son magasin.

Depuis 2016, Alex Archbold sillonne l'Amérique du Nord à la recherche d'objets anciens à vendre dans son magasin d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Alex Archbold a découvert sa passion pour la vente d’objets anciens à l’âge de 9 ans, alors qu'il souhaitait aider ses parents financièrement. Aujourd’hui propriétaire de la boutique d’antiquités Curiosity, près du centre-ville d'Edmonton, il parcourt l'Amérique du Nord à la recherche de trésors anciens.

Le coffre de la voiture d’Alex Archbold est rempli à craquer. L’antiquaire a passé une partie de la matinée à y empiler des boîtes de carton remplies d'appareils photo anciens qu’il rapportera dans son magasin d’antiquités.

Leur ancien propriétaire, Neil Meachem, doit s'en séparer. Je suis triste, mais nous devons déménager et nous n’aurons plus assez de place, dit-il, les yeux remplis d’eau, alors qu’il dit un dernier au revoir à ses appareils.

Neil Meachem, dans son garage, montre des photos de sa collection d'appareils photo.

Neil Meachem a passé sa vie à collectionner les objets en tout genre, qu'il exposait dans son sous-sol, comme le montre cet album photo.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

L’homme de 79 ans, de Saint-Albert,a passé une cinquantaine d’années à bâtir sa collection qui contient aujourd’hui plus de 800 appareils photo, dont certains datent du début du 20e siècle.

Ils feront peut-être de très beaux cadeaux de fête ou de Noël. Tout le travail qu’il a mis dans sa collection va rendre beaucoup de gens heureux. C’est ce qu’on fait. Nous aimons quelque chose, nous en profitons, et lorsque c’est le temps d’en faire don, je suis la personne qui s’occupe de trouver ces objets et de leur trouver une nouvelle maison, raconte Alex Archbold, dans le garage de Neil Meachem.

Une photo de l'ambulance d'Alex Archbold devant le garage de Neil Meachem.

Alex Archbold transporte ses antiquités dans une ancienne ambulance décorée aux couleurs du film « Ghostbusters » .

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Cela m'a permis de m'occuper au lieu de faire des bêtises. Je n'ai jamais été capable d'arrêter de collectionner, ajoute Neil Meachem.

Passionné dès l’enfance

Alex Archbold a découvert sa passion à l’âge de 9 ans. À l’époque, l’homme aujourd’hui âgé de 41 ans et sa famille couraient les ventes-débarras et les marchés aux puces à la recherche d’objets à revendre.

Ma famille a eu des difficultés financières quand j'étais enfant. Pendant un moment, nous avons vécu dans des motels. Nous étions sans-abri. J'ai commencé à aider mes parents en achetant et en revendant des antiquités. Je les aidais à payer le loyer, je leur ai même acheté une voiture. [...] C'est un talent que j'ai gardé toute ma vie, raconte l’antiquaire en déchargeant le coffre de sa voiture.

Ce n’est cependant qu’en 2016 que l’antiquaire a décidé de se consacrer à sa passion à temps plein. Pendant plusieurs années, ce père de famille a travaillé dans les médias et dans la vente au détail.

Une photo du magasin d'Alex Archbold, Curiosity, à Edmonton. Il s'agit d'un ancien bâtiment avec une peinture d'une ancienne bouteille de Coca-Cola sur le côté.

Le magasin d'Alex Archbold, Curiosity, à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Le goût de l’aventure l’a cependant poussé, il y a quatre ans, à ouvrir sa boutique d’antiquités. Depuis, il parcourt l’Amérique du Nord à la recherche de trésors anciens qu’il revend à Edmonton et dans les ventes aux enchères.

Il publie ensuite les vidéos de ses aventures sur sa chaîne YouTube, comme en 2019, lorsqu’il a acheté la maison d'un accumulateur compulsif avec tout ce qu’elle contenait dans l’espoir d’y trouver des objets uniques.

Je dois aller chez les gens et fouiller dans leur sous-sol, ouvrir leur garage pour découvrir ce qui s’y trouve. J'adore lorsque je trouve des objets intéressants et que je dois faire une offre pour ensuite les rapporter au magasin, raconte-t-il.

Souvent, les gens ne savent même pas qu’ils sont en possession d’objets de valeur.

Une citation de :Alex Archbold, antiquaire

En quatre ans, l’antiquaire a accumulé une collection d’objets anciens impressionnante. Des guitares anciennes aux tables de jeu rétro, en passant par des machines à écrire d’antan, sa boutique du quartier Westmount d’Edmonton regorge de milliers d’objets antiques.

Une photo de l'intérieur du magasin d'Alex Archbold.

Le magasin d'antiquités d'Alex Archbold est une véritable caverne d'Ali Baba.

Photo : Radio-Canada / Andréane Williams

Les gens collectionnent des objets parce que cela les rend heureux et remplit leur maison de bonheur avec des objets qui racontent des histoires. C'est ce qui est bien avec les antiquités.

Une citation de :Alex Archbold, antiquaire

Mon métier m’a appris qu’il y a des collectionneurs pour tout. [...] J’espère que les gens continueront à collectionner tant que cela les rendra heureux , conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !