•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef d'état-major Jonathan Vance annonce son départ à la retraite

Le général Vance s'adresse aux journalistes.

Jonathan Vance a passé 39 ans dans les Forces canadiennes, dont au moins cinq à la tête de l'état-major.

Photo : The Canadian Press / Fred Chartrand

Radio-Canada

Le plus haut gradé du commandement militaire canadien, le général Jonathan Vance, a annoncé jeudi aux troupes qu’il prenait sa retraite après cinq années passées à diriger les Forces canadiennes.

Dans une lettre adressée aux membres des Forces publiée sur les médias sociaux, le général Vance annonce avoir prévenu la gouverneure générale et le premier ministre Trudeau de sa décision de renoncer au commandement des forces armées canadiennes dans les mois à venir.

Dans sa missive, le chef de l’état-major affirme qu’il laisse le soin au gouvernement de déterminer à qui sera confié le prochain commandement et quand la passation des pouvoirs aura lieu.

Nommé en 2015 par le premier ministre Stephen Harper, le général Vance a dirigé les forces armées pendant cinq ans, ce qui fait de lui l’un des chefs d’état-major à avoir occupé le plus longtemps cette fonction dans l’histoire du pays.

Un homme marche sous la neige, il est vêtu d'un manteau à épaulettes de l'armée et d'un béret assorti.

Le général Jonathan Vance en janvier 2019 à Ottawa.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Son mandat a été marqué, entre autres, par une campagne très médiatisée pour éradiquer l'inconduite sexuelle dans les rangs de l'armée.

C'est aussi sous sa direction qu'a été inculpé, en mars 2018, l'ancien vice-amiral Mark Norman, accusé d'avoir divulgué aux médias des renseignements techniques classifiés sur le programme national de construction navale à un chantier naval québécois.

Dans certains milieux politiques et de la défense, le général Vance avait été blâmé pour ne pas avoir pleinement assumé la défense de son vice-chef d'état-major face à ces allégations.

Rappelons que le dossier pénal ouvert contre l’ancien vice-amiral Norman a été suspendu après que la défense eut présenté des preuves dont la GRC et la Couronne n'avaient pas tenu compte.

À la tête du ministère de la Défense, le ministre Harjit Sajjan a déclaré à plusieurs reprises qu'il avait pleinement confiance en Jonathan Vance, qui s'est également vu confier l'épineuse tâche de mettre en œuvre la politique de défense du gouvernement libéral.

Le général Jonathan Vance a été présenté comme un candidat possible à la tête du Conseil militaire de l'OTAN, un poste qui n'a pas été occupé par un Canadien depuis plus de 15 ans.

Mais la semaine dernière, le gouvernement libéral a formellement refusé de présenter la candidature du général Vance, ont déclaré des sources de la défense à CBC News.

Le chef de l'état-major canadien, le général Jonathan Vance (à droite), discute avec un officier, à Pierrefonds.

Le chef de l'état-major canadien, le général Jonathan Vance (à droite), discute avec un officier.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Dans sa lettre aux troupes, le général félicite ses soldats et les a décrits comme l'inspiration de [sa] vie, affirmant qu'il leur avait tout donné.

Je tiens à remercier tous les membres des Forces armées canadiennes ainsi que vos familles pour tout ce que vous faites pour le Canada et les Canadiens chaque jour. Ici ou ailleurs dans le monde, vous contribuez bien plus à la réussite de notre pays que ce qu’en savent la plupart des gens. Ce fut un honneur de servir à vos côtés et un privilège de diriger la profession des armes au Canada.

Membre des Forces canadiennes depuis 39 ans, Jonathan Vance a commandé à deux reprises les troupes canadiennes à Kandahar, avant d’être promu à une série de postes de haut niveau, dont celui de chef du commandement militaire à l'étranger et de commandant adjoint du Commandement des forces interarmées alliées de l'OTAN à Naples en 2014.

Trudeau salue le travail du général

Dans un communiqué publié en après-midi, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que le général Vance avait servi avec distinction au cours des cinq années qu'il a passées à la tête de l'état-major canadien. Une période que le premier ministre a qualifiée de difficile.

Il [le général Vance] a dirigé les Forces armées canadiennes alors qu'elles servaient au pays et dans le monde entier, du Mali à l'Ukraine en passant par l'Irak. Il a également travaillé avec les Forces pour les rendre plus inclusives et plus représentatives du pays qu'elles défendent et des Canadiens qu'elles protègent, écrit le premier ministre.

Le général Vance a consacré sa vie à notre pays. Nous le remercions pour son dévouement et son leadership.

Une citation de :Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Au Canada, le poste de chef de l'état-major est attribué au terme d’un processus de nomination par le gouverneur en conseil. C'est-à-dire par la gouverneure générale, sur recommandation du Conseil privé de la Reine pour le Canada.

Le Conseil privé de la Reine pour le Canada se compose des membres du Cabinet, d’anciens ministres ainsi que d’autres Canadiens éminents nommés pour conseiller la Reine sur des enjeux qui importent pour le pays, notamment les questions relatives à l’État et à la constitution, précise le site Internet du gouvernement du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !