•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Café-théâtre Graffiti amorce sa saison estivale… écourtée

Des tables et des chaises sont installées à deux mètres de distance les unes des autres dans une salle de spectacle.

La capacité de la salle du Café-théâtre Graffiti est limitée à 50 clients pour l'instant.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Après avoir suspendu ses activités à la fin mars en raison de la pandémie, le Café-théâtre Graffiti de Port-Cartier a repris ses activités il y a quelques jours.

Comme partout ailleurs, des règles sanitaires strictes sont imposées pour y arriver.

C'est 50 personnes dans la salle, incluant les employés, le technicien de son, les artistes... Donc c'est environ 45 billets de disponibles présentement. À un mètre et demi de distance entre les couples ou entre les familles, explique le directeur Yves Desrosiers.

Une affiche est installée à l'entrée de la salle de spectacles du Café-théâtre.

Membre du ROSEQ, le Café-théâtre Graffiti accueillera une dizaine d'artistes cet été.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

À l’instar des autres lieux publics intérieurs, les spectateurs doivent entrer avec leur couvre-visage. Ils pourront le retirer une fois assis à leurs places.

Il n’y aura pas de service de bar pendant les spectacles. Pour ceux [...] qui savent déjà ce qu'ils voudraient avoir comme consommation, ils peuvent commander leur consommation, les payer par téléphone. Tout ce qui reste [à faire ensuite], c'est de les servir sur place. Donc on accélère le service, on évite des contacts, des déplacements, et on essaie de tout faire ce qu'on peut pour diminuer la circulation dans la salle, indique M. Desrosiers.

Des verres sont suspendus au-dessus d'un bar.

Il ne sera pas possible de commander une consommation pendant les prestations des artistes.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

À partir du 3 août, le nombre de spectateurs pourra légèrement augmenter en raison de l'autorisation de Québec de tenir des événements intérieurs et extérieurs de 50 à 250 personnes. Ça nous permettrait d'avoir un 15-20 billets de plus de disponibles, estime Yves Desrosiers.

Programmation variée

La salle de spectacle présentera 10 spectacles cet été.

Il faut commencer à faire des petites salles, des petites jauges. Puis au moins fonctionner, exister, puis garder le lien avec les clients, avec les artistes.

Yves Desrosiers, directeur du Café-théâtre Graffiti
Des affiches des spectacles de Marc Déry, Simon Kearney, Geneviève Jodoin, Saratoga, Philippe-Audrey Larrue-Saint-Jacques et d'Annie Villeneuve sont installées sur un mur.

Philippe-Audrey Larrue-Saint-Jacques, Saratoga et Geneviève Jodoin sont quelques-uns des artistes qui visiteront le Café-théâtre Graffiti.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Marc Déry a été le premier artiste à s’arrêter au Café-théâtre Graffiti le 16 juillet. Vendredi, c'est au tour de l'auteur-compositeur-interprète Simon Kearney de fouler les planches.

Deux spectacles par semaine seront présentés en août.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Culture