•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un conseiller à Halifax propose de réviser certaines responsabilités de la police

Les bureaux du service policier d'Halifax.

Un conseiller municipal d'Halifax propose une révision qui pourrait mener à confier certaines responsabilités à des civils du service policier municipal.

Photo : CBC/Robert Short

Radio-Canada

Un membre du conseil municipal d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, souhaite que l’on se penche sur la possibilité de confier à des civils certaines tâches effectuées par la police, dont les interventions de crise en santé mentale.

Le conseiller municipal Waye Mason compte présenter une motion en août qui pourrait mener à un tel transfert de responsabilités.

Il dit que la police devrait peut-être cesser de répondre à des appels en matière de santé mentale et se concentrer sur les affaires criminelles.

Le changement appuierait, selon lui, les communautés noires, autochtones et autres groupes minoritaires qui veulent d’autres moyens d’intervention que le service policier.

Plusieurs tâches additionnelles ont été confiées aux policiers ces dernières années et c'était peut-être une erreur, avance M. Mason. Il propose de plutôt confier ces tâches à des civils.

Réduire le financement de la police?

Un comité consultatif de la Commission de police d’Halifax se penche sur l’idée de réduire le financement de la police. Il importe que le comité participe à la définition de ce concept, souligne Carol MacDougall, membre de la Commission.

Les détails du processus ont fait l'objet de discussions à huis clos cette semaine.

Waye Mason précise que l’exercice de révision qu’il propose sera distinct de celui entrepris par la Commission de police et qu’il pourrait s’étendre sur deux ans. Sa révision peut comprendre les éléments suivants, sans s’y limiter:

  • créer des équipes civiles mobiles d’intervention en matière de santé mentale;
  • employer des agents particuliers pour veiller sur la sécurité routière;
  • préparer l’utilisation de radar photo qui sera permise par la loi en 2021;
  • déterminer quelles tâches policières non liées aux activités criminelles peuvent être confiées à des civils, dont la surveillance des parcs municipaux;
  • fournir un moyen de rechange aux rapports criminels produits à des fins des assurances;
  • offrir de programmes non policiers, par exemple pour la jeunesse ou les brigadiers scolaires;
  • examiner, avec l’accord et la participation des commissaires de police, de nouvelles approches en maintien de l’ordre en recourant à d’autres genres de policiers, des civils ou d’autres possibles intervenants;
  • préciser le rôle de la police, notamment le but fondamental du maintien de l’ordre et ce qui relève ou non de la police, le tout avec la collaboration des commissaires de police.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !