•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine a lancé sa première mission indépendante d'exploration de Mars

La rampe de lancement à Wanchang dans la province de Hainan.

La rampe de lancement à Wanchang dans la province de Hainan.

Photo : Reuters / CARLOS GARCIA RAWLINS

Reuters

La Chine a lancé jeudi depuis le centre Wenchang, dans la province de Hainan, une sonde inhabitée à destination de Mars avec l'objectif de démontrer sa maîtrise technologique. La deuxième puissance économique mondiale ambitionne de devenir une référence spatiale.

La sonde, qui sera transportée par une fusée Longue Marche 5, devrait atteindre la planète rouge en février prochain, selon les prévisions de l'administration spatiale chinoise, et tentera d'y déployer un rover chargé d'explorer la planète pendant 90 jours.

La mission a été dénommée Tianwen (Questions au ciel), nom tiré d'un poème écrit il y a deux millénaires par Qu Yuan dans lequel celui-ci soulève des questions sur les étoiles et d'autres corps célestes.

En cas de succès, la Chine deviendrait le premier pays à réussir à faire atterrir et à déployer un rover dès sa mission inaugurale.

Huit engins – lancés par les États-Unis, l'Europe et l'Inde – se trouvent en orbite autour de Mars ou sur sa surface, et d'autres missions sont en projet.

La Chine s'était associée par le passé à la Russie pour envoyer un robot sur Mars en 2011, mais la fusée de fabrication russe transportant la sonde avait échoué à quitter l'orbite de la Terre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !