•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Netflix appuie financièrement le programme Être Noir.e au Canada

Les six personnes sont sur scène et regarde devant eux et elles.

Les cinq réalisateurs et réalisatrices des courts métrages qui composaient le documentaire « Être Noir.e à Montréal » : Stella Lemaine, Alexa Carrenard, Justice Rutikara, Sara-Claudia Ligondé et Marina Mathieu, en compagnie de Fabienne Colas, le 21 février dernier

Photo : Festival Fade to Black / Fondu au Noir

Radio-Canada

Le programme Être Noir.e au Canada de la Fondation Fabienne Colas, dont l’objectif est d’améliorer la diversité culturelle dans le milieu des arts, pourra compter sur le soutien financier de Netflix Canada, en collaboration avec la Banque Nationale, et le soutien du Fonds des médias du Canada (FMC).

Né à Montréal, Être Noir.e au Canada s’est étendu à plusieurs villes et permet à de jeunes artistes de la diversité de réaliser un court métrage selon le sujet de leur choix. L’objectif était de combler le manque de diversité et de représentation des personnes noires dans l’industrie culturelle.

Les artistes noirs représentent le groupe le plus marginalisé et le plus mal desservi de la communauté artistique au pays , indique Fabienne Colas, présidente et chef de la direction de la Fondation qui porte son nom.

Ce nouveau partenariat permettra à 20 nouveaux et nouvelles artistes venant de Montréal, de Toronto et d'Halifax de participer au programme en 2020. En 2021 et 2022, des jeunes des villes d’Ottawa, de Calgary et de Vancouver pourront en profiter.

Ce partenariat avec Netflix va beaucoup plus loin. Parce que si le programme n’est pas renforcé et meurt bientôt, si on n’a pas la chance de faire cette inclusion massive, il n’y aura pas de films à mettre sur Netflix issus de ce programme. Je pense que c’est important de commencer à la base, a souligné Fabienne Colas lors d’une entrevue avec Katerine Verebely, chroniqueuse culturelle à Tout un matin.

Fabienne Colas n’a pas précisé de montant pour l’entente, mais elle souligne qu'il s'agit d'une somme importante.

Fabienne Colas dans les studios de Radio-Canada à Toronto

Fabienne Colas, présidente et chef de la direction de la Fondation Fabienne Colas

Photo : Radio-Canada / Alain-Julien Godbout

Une formation pour les jeunes

Les jeunes qui participent au programme bénéficient d’un mentorat et d’une formation offerts par des personnes expertes dans les domaines de la production de films, de la scénarisation, de la réalisation, du montage et de la postproduction. Les personnes participantes ont également la possibilité de créer des courts métrages documentaires individuels portant sur l’intégration sociale des personnes issues des communautés noires au Canada.

En 2019, 15 réalisatrices et réalisateurs âgés de 18 à 30 ans et originaires des communautés noires de Montréal, de Toronto et d'Halifax ont pris part au programme.

Montage des photos des cinq jeunes cinéastes.

Les cinq réalisateurs et réalisatrices des courts métrages qui composent le documentaire « Être Noir.e à Montréal » : Alexa Carrenard, Justice Rutikara, Marina Mathieu, Sara-Claudia Ligondé et Stella Lemaine

Photo : Télé-Québec

D’ailleurs, le documentaire Être Noir.e à Montréal a été diffusé le 1er juillet sur les ondes de Télé-Québec. Il regroupait cinq courts métrages réalisés par ces jeunes cinéastes qui dépeignaient des réalités de la communauté noire de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !