•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ASIRT enquête sur une arrestation musclée de la GRC à Sherwood Park

Un homme avec des ecchymoses au visage penche la tête vers le bas.

Après son arrestation par la GRC, l'homme a dû être transporté à l'hôpital pour être soigné.

Photo : Radio-Canada

L'Équipe d'intervention de l'Alberta en cas d'incident grave (ASIRT) a ouvert une enquête à la suite de la diffusion d'une vidéo sur les réseaux sociaux montrant un homme, couché au sol, le visage ensanglanté, après avoir été interpellé par un agent de la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), à Sherwood Park, en banlieue d’Edmonton.

La scène filmée le 21 juillet se déroule sur le stationnement d’un complexe d’appartements de Sherwood Park.

Dans la vidéo, un homme en état d’ébriété semble s’adresser à d'autres personnes alors qu’un agent de la GRC se stationne et s’approche de lui pour l'interpeller.

L’agent tente de menotter une première fois l’individu titubant avant de lui faire soudainement une clé de jambe qui le projette violemment au sol, quelques secondes après le début de leur échange.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Vidéo de l'arrestation de la GRC captée par un témoin

Le policier s’agenouille sur le haut de son corps pour lui passer les menottes pendant qu'une témoin s’exclame : Oh, mon Dieu, il saigne!, car la tête de l’homme, qui a été assommé par sa chute, saigne.

Il ne résistait pas, témoigne un résident de l'immeuble d'appartements, qui dénonce un usage démesuré de la force.

Enquête

Au lendemain de son arrestation musclée, l’homme, qui de son propre aveu, souffre de problème d’alcoolisme ne se souvenait pas de l’incident.

Je ne veux pas en faire une grosse affaire, a-t-il déclaré aux journalistes qui lui ont appris l’existence de la vidéo de son arrestation, devenue virale sur les réseaux sociaux où elle a suscité l’indignation des internautes.

La GRC de l’Alberta a confirmé par voie de communiqué que l’agent concerné était visé par une enquête et que l'ASIRT se pencherait sur cette arrestation.

Elle précise que cette intervention policière a eu lieu mardi, aux alentours de 20 h, en face du domicile de l’homme interpellé.

Selon le communiqué, la police et les pompiers avaient été appelés deux heures avant l'arrestation, car un incendie s’était déclaré au domicile de ce dernier, mais celui-ci était introuvable.

Il a été aperçu vers 19 h dans un café du quartier. Les gérants de cet établissement ont demandé l’intervention des forces de l’ordre en raison de son comportement.

À son retour chez lui, l’homme s’en serait pris aux agents du service d'incendie, qui était sur place, peut-on lire dans le communiqué de la GRC.

La Force policière reconnaît qu’il a été blessé lorsqu’il a été mis à terre au moment de son arrestation et qu’il a été transporté à l’hôpital où il a été soigné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !