•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jazz de Jean Cloutier bien ancré dans le quartier Vanier d'Ottawa

Le compositeur et musicien d'Ottawa Jean Cloutier lance un premier mini-album de jazz instrumental à saveur franco-ontarienne.

Un homme en train de jouer du saxophone.

Le musicien Jean Cloutier lors de l'enregistrement du mini-album «Hannah-Carillon».

Photo : Avec la gracieuseté de Jean Cloutier

Radio-Canada

Le saxophoniste a accompagné l’auteure et conteuse Danielle Vallée des centaines de fois sur scène. Vingt ans plus tard, les mélodies qui servaient jadis de trame de fond aux mots de sa douce prennent toute la place sur Hannah-Carillon, dont le titre se veut un clin d'oeil à une intersection de son quartier.

Lorsque le couple était sous les projecteurs, Danielle Vallée envoûtait le public avec ses mots pendant que les notes de Jean Cloutier amplifiaient les émotions.

Le spectacle Le D2ux (2006) de la conteuse, inspiré du livre du même titre, a été particulièrement marquant pour le compositeur. M. Cloutier se souvient encore des 200 représentations tenues notamment au Centre national des arts et ailleurs au Canada.

C’est à partir de ces prestations sur scène que le goût de mettre ma musique sur un album est venu, ajoute-t-il, en précisant que Le Deux se retrouve parmi les cinq titres de son mini-album Hannah-Carillon.

Une femme et un homme sur scène lors d'une prestation.

Danielle Vallée et Jean Cloutier sur scène.

Photo : Martine Hamelin

Durant deux décennies, le musicien a conservé précieusement quelques « phrases mélodiques » avec l’idée d’en faire des pièces musicales complètes. Il a ensuite enregistré des maquettes qui ont été le point de départ du projet.

Une fois en studio d’enregistrement, les musiciens — tous franco-ontariens — s’en sont inspirés, laissant libre cours à leur créativité et à leur talent pour en arriver à un résultat final qui dépasse les attentes de Jean Cloutier. Ce que je présente, c’est un morceau de moi-même et de tout le monde, fait valoir ce dernier.

Le compositeur et saxophoniste tient à mentionner que l'influence de la culture franco-ontarienne est bien présente sur l’album, notamment parce que toute l’équipe de création s’y identifie.

Ce premier mini-disque de M. Cloutier est par ailleurs baptisé en l’honneur de l’intersection des rues Hannah et Carillon, dans le quartier Vanier d’Ottawa, où il habite depuis 35 ans.

Un panneau de noms de rues sur une intersection.

L’intersection des rues Hannah et Carillon, dans le quartier Vanier d’Ottawa.

Photo : Avec la gracieuseté de Jean Cloutier

C’est le coin de rue qui a entendu toutes mes pratiques, mes bonnes notes comme mes fausses, et c’est aussi le signe que ma musique est bien ancrée dans notre communauté, souligne-t-il.

Hannah-Carillon est disponible sur une vingtaine de plateformes de diffusion musicale.

Avec les informations de Marika Bellavance

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Musique jazz