•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Record de tests de COVID-19 à Winnipeg, des personnes sont refusées dans certains centres

Des voitures font la queue pour entrer dans un centre de dépistage et un agent fait la circulation.

L’Office régional de la santé de Winnipeg annonce qu’un plan est en cours d’élaboration pour répondre à la hausse des demandes de dépistage.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En raison d’une augmentation du nombre de personnes qui demandent des tests de dépistage de la COVID-19 à Winnipeg, des centres de dépistage débordent, et certains sont contraints de renvoyer des patients.

Lundi, 523 tests ont été effectués dans la capitale manitobaine, un nombre record battu mardi, avec 568 tests.

Renata Meconse et sa fille ont tenté de se faire tester lundi au centre de dépistage au volant de la rue Main, mais la file était tellement longue qu’elles sont reparties et ont tenté leur chance à nouveau mardi.

La mère de famille raconte que la file de voitures s'étirait sur plusieurs intersections.

Elle raconte qu’à un moment donné le personnel a annoncé que le centre avait atteint sa capacité maximale pour la journée et que sa fille et elle devaient rentrer.

Renata Meconse et sa fille se sont alors rendues au centre de dépistage de Thunderbird House, mais ont également dû attendre des heures avant de pouvoir être testées.

Un plan pour gérer la hausse de la demande

Dans une note envoyée par courriel, un porte-parole de l’Office régional de la santé de Winnipeg a expliqué qu’un plan est en cours d’élaboration pour répondre à la hausse des demandes de dépistages dans la ville.

Il indique que Soins communs Manitoba a aussi noté une augmentation d’appels liés à des demandes de tests.

Toutefois, selon lui, l’augmentation importante du nombre de personnes qui se sont présentées au centre de dépistage au volant de la rue Main était imprévue.

Des cadets du service de police de Winnipeg ont même dû se rendre sur les lieux pour diriger la circulation.

Selon Renata Meconse, le personnel du site de dépistage de la rue Main lui a expliqué que la capacité maximale était rapidement atteinte ces jours-ci, car de plus en plus de personnes venaient en groupe.

Pour chaque voiture qui se rend sur les lieux, il peut y avoir toute une famille qui souhaite se faire tester, dit-elle.

Même si sa fille et elle ont pu recevoir le test ailleurs, Renata Meconse espère que la province ouvrira plus de centres de dépistage pour réduire les temps d’attente.

Dans les conditions actuelles, elle craint que les personnes vulnérables comme les aînés qui ne peuvent pas rester longtemps dans une file d'attente ne soient plus exposées.

Avec des informations de Nicholas Frew

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !