•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des clients près d'un étalage de légumes.

Le prix des aliments a propulsé l'IPC en zone positive en juin dernier.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

L’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 0,7 % au Canada en juin par rapport à la même période l’an dernier.

Il s’agit, selon Statistique Canada, d’un retour en zone positive pour l’IPC, qui affichait une croissance négative depuis le mois d’avril sous l’effet de la crise de la COVID-19 et de la mise sur pause de l’économie du pays.

En avril, l’inflation avait reculé de 0,2 %, tandis qu'en mai elle s'était repliée de 0,4 % sur une base annuelle.

La hausse du prix des aliments et du logement est principalement responsable de cette augmentation de l’IPC le mois dernier, explique l'organisme fédéral. Les prix des biens et de l’énergie qui ont diminué par rapport au même mois l’an dernier ont quant à eux contenu la progression de l’IPC en juin.

Si on exclut les prix de l’essence du calcul de l'IPC, l'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,2 % le mois dernier au pays.

Le prix du bœuf explose

Depuis quelques mois la hausse du prix des aliments est l’un des principaux facteurs qui font gonfler l’IPC avec des augmentations notoires du prix de la viande qui a augmenté de 8,1 % le mois passé par rapport à la même période l’an dernier.

Le champion toute catégorie est le bœuf qui a augmenté à lui seul de 8,3 % par rapport au mois de mai. Ce qui représente la plus forte hausse de prix que la viande de bœuf a connu depuis 1982, souligne Statistique Canada.

La fermeture de plusieurs grands abattoirs industriels en raison d’éclosion de COVID-19 au printemps serait la principale responsable de cette hausse importante du prix du bœuf, souligne l’agence fédérale.

La viande de porc aussi a augmenté de 3,2 % en juin par rapport à mai

Suivant une tendance inverse, le prix du poulet a quant à lui reculé de 4,4 % le mois dernier par rapport au mois de mai.

Les vêtements, les souliers et le logement

Après avoir chuté en avril et en mai, le prix des vêtements et des chaussures est reparti à la hausse en juin avec une augmentation des prix de 1 % par rapport au mois de mai alors que la majorité des détaillants de vêtement et de chaussures étaient fermés au pays.

Le prix des loyers a suivi une courbe semblable en juin dernier, affichant une progression de 0,6 % en juin par rapport à un recul de 0,8 % en mai.

Après avoir connu une diminution mensuelle en mai, la première depuis juillet 2017, l'indice du coût de l'intérêt hypothécaire a diminué de 0,3 % d'un mois à l'autre, en raison de la baisse continue des taux hypothécaires en partie attribuables à l'affaiblissement des rendements des obligations ainsi qu'aux réductions du taux directeur de la Banque du Canada en mars, explique Statistique Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !