•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Croisières AML accuse d'importantes pertes malgré l'afflux de vacanciers québécois

Des touristes sont massés sur les deux ponts d'un navire et ils regardent au large.

Croisières AML peut compter sur de nombreux touristes québécois sur la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La saison touristique demeurera difficile pour Croisières AML, et ce malgré l'afflux de touristes québécois sur la Côte-Nord.

Si les Québécois décident de visiter les régions de la province pendant la pandémie de COVID-19, cela ne sera pas suffisant pour éponger les importantes pertes financières occasionnées par les mesures prises pour enrayer la propagation du virus.

Étant donné que Croisières AML compte habituellement sur les touristes étrangers pour 65 % de sa clientèle, la présence plus accrue de Québécois ne pourra pas compenser l’absence de visiteurs d’autres pays qui ne peuvent voyager au Québec. C'est sans compter les règles sanitaires imposées par la santé publique.

On ne compensera pas, car les mesures sanitaires réduisent d’une certaine façon la capacité des navires, a expliqué en entrevue à l'émission Info-réveil la directrice générale adjointe de Croisières AML, Lucie Charland. Elle précise d’ailleurs que le port du masque est maintenant obligatoire sur les bateaux pour permettre une meilleure circulation à bord.

Cette réduction de volume jumelée à une saison écourtée oblige l’entreprise à réviser à la baisse ses prévisions de revenus.

On va varier entre 10 % et 20 % [des revenus de 2019] sur toute une année, a laissé tomber Mme Charland. C’est désarmant comme situation.

Mme Charland, s’est dite toutefois agréablement surprise de la présence de nombreux touristes québécois lors des croisières pour observer les baleines sur la Côte-Nord.

On ne savait pas à quoi s’attendre, mais ça va très bien, explique-t-elle. Les Québécois ont décidé de saisir l’occasion de prendre des vacances.

Les excursions maritimes sont possibles depuis le 1er juillet au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Tourisme