•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg sélectionnée comme ville hôtesse provisoire de la Ligue canadienne de football

Les joueurs Andrew Harris et Sherrod Baltimore en pleine action sur le terrain pendant un match de football.

Calgary et la Saskatchewan avaient proposé d'accueillir la saison de 2020 de la LCF.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

La ville de Winnipeg a été provisoirement sélectionnée comme ville hôtesse en vue d’une éventuelle saison de 2020 de la Ligue canadienne de football (LCF). Cette dernière attend l’approbation des autorités de la santé publique provinciale pour officialiser le choix.

Un comité composé des présidents des équipes de la LCF des villes qui n’ont pas présenté de candidature pour accueillir une saison écourtée a choisi Winnipeg, selon un communiqué de la LCF, publié mardi après-midi.

Les trois propositions reçues — de la Saskatchewan, de Winnipeg et de Calgary — étaient excellentes, et les trois avaient le potentiel d’être des hôtesses exceptionnelles, affirme le commissaire de la LCF, Randy Ambrosie, dans le communiqué.

En raison de la pandémie de la COVID-19, la LCF a reporté le début de sa saison de 2020, prévue en juin.

La LCF souhaite tenir une saison écourtée avec une reprise du jeu au plus tôt le 1er septembre, selon le commissaire Ambrosie, dans une seule ville. Les joueurs et les entraîneurs seront confinés dans une bulle de protection , qui comprendra des hôtels, des terrains d’entraînement et le stade dans lequel seront présentés tous les matchs.

Il y a encore fort à faire pour rendre le concept possible et viable, notamment parvenir à un accord avec l’Association des joueurs de la LCF sur une nouvelle convention collective, l’obtention d’un soutien important du gouvernement fédéral et l’approbation des responsables de la santé publique, poursuit le communiqué.

Nous travaillons sans relâche avec nos joueurs et nos équipes sur tous ces fronts, dit Randy Ambrosie. La ligue s’est fixée jeudi comme date butoir pour une nouvelle convention collective.

Le président et chef de la direction des Blue Bombers de Winnipeg, Wade Miller, assure que la santé et la sécurité sont la priorité du plan de reprise de la LCF du Manitoba.

Bien que l’annonce d’aujourd’hui [mardi] ne soit qu’une étape dans le processus, nous sommes reconnaissants envers le soutien de la province du Manitoba et de la Ville de Winnipeg et envers le travail que tous les Manitobaines et Manitobains ont accompli ensemble pour lutter contre cette pandémie et rendre notre province aussi sécuritaire que possible, affirme-t-il.

La Saskatchewan est déçue

Lundi, le gouvernement du Manitoba a présenté sa candidature pour que Winnipeg soit désignée comme ville bulle : une offre de 2,5 millions de dollars. Ce plan propose une saison de 60 matchs, suivi par les séries éliminatoires et par la finale Coupe Grey.

Le gouvernement de la Saskatchewan a renchéri plus tard la même journée, en indiquant qu'il a fait une offre de 3 millions de dollars afin que Regina soit considérée comme ville bulle pour accueillir la saison de 2020 de la LCF.

Peu après l’annonce de la sélection de Winnipeg comme ville hôte provisoire, le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, s’est prononcé sur l’éventualité d’une saison entière jouée dans le stade des ennemis jurés des Roughriders de la Saskatchewan.

C'est décevant. Nous aurions aimé avoir la compétition à Regina parce que nous aimons notre équipe de football, mais aussi parce que nous pouvions voir des retombées économiques pour la Ville de Regina , dit-il.

Il y a quand même encore un certain nombre d'obstacles à surmonter avant que cela se fasse, mais nous allons appuyer la décision prise par la ligue , poursuit M. Moe, qui ajoute, s'il faut aller à Winnipeg pour gagner la Coupe Grey, nous irons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !