•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Val-d’Or demande une reprise rapide du transport aérien

Un avion se trouve sur une piste d'atterrissage d'un aéroport. Un cône orange se situe à côté de l'appareil.

Un avion d'Air Creebec, un des transporteurs qui envisage offrir des vols entre Val-d'Or et les grands centres.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Annie-Claude Luneau

La Ville de Val-d'Or demande aux deux ordres de gouvernement de prendre rapidement des mesures pour assurer la reprise des dessertes aériennes à l'aéroport de Val-d'Or.

Le conseil municipal a adopté deux résolutions en ce sens hier soir.

La première vise à appuyer la demande d'aide financière du transporteur Air Creebec auprès du gouvernement du Québec.

Ce dernier a soumis une demande de subvention au programme d'aide pour le maintien des services aériens régionaux essentiels en période d'urgence sanitaire le 13 juillet dernier.

La deuxième résolution invite les instances gouvernementales à prioriser cinq actions.

D’abord, d’ajouter Val-d'Or à la liste des aéroports admissibles au programme d'aide, ensuite, de soutenir financièrement la reprise des services dans les meilleurs délais, puis, d'établir des discussions avec les transporteurs intéressés à reprendre le service.

La Ville exige aussi que les clients qui avaient des billets au départ de Val-d'Or soient remboursés.

Finalement, elle demande une compensation financière pour l'aéroport de Val-d'Or, soit l’équivalent des recettes générées par les services d’Air Canada en 2019.

Retour à l’hôtel de ville

Le conseil municipal était d’ailleurs de nouveau accessible au public lundi soir à Val-d’Or.

Les places étaient cependant limitées. En effet, seuls quatre représentants des médias et cinq citoyens peuvent prendre place dans la salle du conseil pour respecter les consignes sanitaires.

Le maire Pierre Corbeil a cependant souligné que la transmission du conseil sur le site web de la Ville et les réseaux sociaux étaient une autre option.

On s’est rendu compte que le mode captation/diffusion en direct est très prisé si l'on se fie au nombre de vues. Assemblée après assemblée, on a observé un achalandage assez important, pas mal plus que ce qui était auparavant avec des personnes qui participaient dans la salle, a mentionné M. Corbeil en ouvrant la séance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !