•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bulle atlantique : l'inclusion des Îles réclamée, mais Blaine Higgs ferme la porte

Des falaises madeliniennes érodées surmontées par un butte où se trouve une croix

Le député Joël Arseneau soutient que l'intégration des Madelinots dans la « bulle atlantique » aurait de nombreux avantages.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le député des Îles-de-la-Madeleine demande que l'archipel madelinot puisse intégrer la « bulle atlantique », mais le premier ministre du Nouveau-Brunswick rétorque que les « îles-de-la-Madeleine ne sont pas sur le radar à actuellement ».

Mardi matin, Joël Arseneau a envoyé une lettre aux quatre premiers ministres des provinces maritimes pour qu'ils considèrent l'inclusion des Îles-de-la-Madeleine dans la « bulle atlantique », au même titre que le Nouveau-Brunswick l'envisage avec les MRC d'Avignon et de Témiscouata.

Si les Madelinots étaient intégrés dans la bulle atlantique, ils pourraient entrer dans les provinces maritimes sans avoir à s'isoler durant 14 jours et les résidents de ces provinces pourraient se rendre dans l'archipel sans se confiner à leur retour à la maison.

La demande s’inscrit exactement dans la même logique que celle des MRC d’Avignon et de Témiscouata, argue Joël Arseneau. Ça serait un geste fort apprécié de pouvoir franchir une étape de plus dans le déconfinement de l’Atlantique qui, en même temps, crée un confinement de l’archipel madelinot puisqu’il est bordé par deux provinces maritimes.

Joël Arseneau soutient que le profil épidémiologique de l'archipel est totalement comparable à celui de l'Atlantique et que l'inclusion des Madelinots dans la bulle pourrait rétablir les liens socioéconomiques étroits entre les communautés.

Les relations, historiquement, sont très étroites entre les Îles-de-la-Madeleine, l’Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick sur le plan des pêcheries, du commerce et du tourisme, affirme Joël Arseneau. Il y a de nombreuses familles madeliniennes anglophones qui sont établies à l’Île-du-Prince-Édouard.

Il y a des gens qui devaient déménager des étudiants dans un appartement à Moncton et ça a été extrêmement complexe; des gens qui font du commerce avec les provinces maritimes et qui sont brimés dans leur possibilité d’aller et venir à l’heure actuelle.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine
Joël Arseneau lors d'une entrevue aux Îles

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, croit que provinces maritimes doivent réfléchir à l'inclusion des Madelinots dans la bulle atlantique, au même titre que les MRC d'Avignon et de Témiscouata.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Joël Arseneau soutient que l’inclusion des Îles dans la « bulle atlantique » pourrait favoriser le tourisme, autant dans l’archipel que dans les Maritimes.

Depuis plusieurs années, explique M. Arseneau, les gens des Maritimes découvrent les îles de la Madeleine, particulièrement en fin d’été. Si on peut favoriser ce tourisme-là, ça serait évidemment bienvenu. Les Madelinots, souvent, font des escapades dans les Maritimes à l'automne, ce qui pourrait aussi être favorisé par l’agrandissement de la bulle.

Le député madelinot espérait que la « bulle atlantique » s’ouvre au reste du Québec et aux autres provinces le 17 juillet, comme cela avait été évoqué au début de l’été, mais cela ne s’est finalement pas produit. Ce qu’on voit, mentionne Joël Arseneau, c’est que le processus de déconfinement à grande échelle semble au point mort. On ne connaît pas le calendrier, il n’y a pas de date qui a été lancée de façon formelle.

Si on réfléchit véritablement à l’ouverture de la "bulle atlantique" à deux régions limitrophes du Québec, estime Joël Arseneau, on demande que cette réflexion-là soit élargie aux Îles-de-la-Madeleine pour qu’on puisse prendre une décision en même temps pour les trois endroits qui sont aux frontières du Québec et des provinces maritimes.

Blaine Higgs ferme la porte pour l'instant

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a évoqué mardi après-midi que l'ouverture des frontières du Nouveau-Brunswick pour les résidents des MRC d'Avignon et de Témiscouata pourrait se faire le 1er août. Cette autorisation s'applique seulement au territoire du Nouveau-Brunswick et ne permet pas aux citoyens de passer une nuit dans la province.

Toutefois, il a mentionné que l'inclusion des Îles-de-la-Madeleine ne faisait pas partie des discussions à ce point-ci.

C’est nouveau pour moi, a avoué M. Higgs en faisant référence à la demande du député Arseneau. Ça ne faisait pas partie de nos discussions. Nous avons discuté avec les autorités régionales des deux côtés de la province et avec les Premières Nations et c’est pourquoi nous arrivons avec une solution pour Avignon et le Témiscouata.

Les Îles-de-la-Madeleine ne sont pas sur notre radar à cette étape-ci.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick
Blaine Higgs en point de presse.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Blaine Higgs n'envisage pas l'inclusion des Îles-de-la-Madeleine en même temps que celle des MRC d'Avignon et de Témiscouata.

Photo : La Presse canadienne / Stephen MacGillivray

Toutefois, le premier ministre du Nouveau-Brunswick n'exclut pas la possibilité que cette inclusion se fasse dans un deuxième temps, avec l'accord de l'Île-du-Prince-Édouard.

Ça doit certainement se faire en collaboration avec l’Île-du-Prince-Édouard, mentionne M. Higgs, et je sais qu’ils ont des discussions directement avec le Québec sur la question, tout comme nous. Tout est possible dans le dossier parce que notre but ultime est de revenir à la normale, sans toutefois avoir de nouvelles éclosions qui nous feraient revenir en arrière.

De son côté, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard n'avait pas répondu aux demandes d'entrevue de Radio-Canada sur cet enjeu au moment de publier ce texte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !