•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal anime son centre-ville pour y attirer davantage de visiteurs

Des immeubles de bureaux du centre-ville de Montréal.

Les touristes et les travailleurs se font rares au centre-ville de Montréal depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Ville de Montréal consacrera 400 000 $ pour « aménager et animer le centre-ville » dans le cadre d’un plan de relance pour ramener des visiteurs dans cette partie de la ville désertée par les touristes et les travailleurs depuis des mois en raison de la pandémie.

Cette somme combinée aux efforts des commerçants permettra le réaménagement des rues et des places publiques de façon à les rendre plus accueillantes et divertissantes pour les visiteurs tout en tenant compte des impératifs sanitaires liés à la COVID-19.

Davantage de fonds en provenance des autres paliers de gouvernement doivent s'ajouter au financement de ce plan de relance qui mobilise une vingtaine de partenaires commerciaux et une cinquantaine de compagnies artistiques et d'organismes culturels. Les conversations vont bon train, a assuré la mairesse Valérie Plante en conférence de presse.

Dès aujourd’hui et jusqu’à l'automne, le centre-ville sera ainsi réaménagé des rues Atwater à Papineau et de la rue Sherbrooke jusqu’au fleuve Saint-Laurent.

Dans ce vaste quadrilatère, les visiteurs pourront bénéficier d’aménagements temporaires qui permettront aux commerçants, aux restaurateurs et aux piétons de s'approprier l'espace public afin de profiter de la belle saison à Montréal, peut-on lire dans un communiqué. Diverses activités d’animation publiques et culturelles ainsi que des œuvres d’art seront aussi proposées aux visiteurs pendant la belle saison.

En puisant dans la riche diversité de la créativité montréalaise, le plan de relance réunit une multitude d'activités, d'œuvres et de parcours qui favorisent la découverte ou la redécouverte de l'espace urbain, promet la Ville.

Terrasses et places publiques

Quelques clients assis à la terrasse d'un restaurant du Vieux-Montréal.

Les touristes et les clients se font rares dans le Vieux-Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

À ce nouveau design, la Ville ajoutera également sept grandes terrasses et places publiques extérieures à compter du 31 juillet. Ces endroits qui seront animés et le théâtre de prestations épisodiques et spontanées pourront, selon la Ville, accueillir les visiteurs et les familles qui voudront casser la croûte, se désaltérer ou simplement prendre une pause dans une ambiance agréable.

Ces terrasses animées et décorées par divers groupes et artistes seront aménagées aux Jardins du Centre St-Jax, à la Place d'Youville, au coin des boulevards Saint-Laurent et René-Lévesque, sur la place des Festivals dans le Quartier des spectacles ainsi qu’aux Jardins Gamelin.

Plus de 150 artistes et créateurs prendront part au plan de relance estival du centre-ville, que ce soit dans la conception de haltes de détente, d’œuvres d’art, de décorations urbaines, d’installations ludiques ou de divertissements.

Cabaret ambulant, performances musicales, théâtrales et numéros de cirque seront ainsi présentés dans des lieux et des environnements du centre-ville à compter du 23 juillet. Au total, quelque 200 prestations surprises seront offertes par plus de 150 artistes, promet la Ville dans un communiqué.

Le but, explique la Ville, est de ramener des visiteurs et des touristes au centre-ville en leur offrant des aménagements et des animations qui favorisent la déambulation et qui évitent les attroupements ou les rassemblements.

1000 places de stationnement à prix réduit

Afin d'inciter davantage de visiteurs dans les commerces du centre-ville, le Palais des congrès et le Complexe Desjardins offriront également plus de 1000 places de stationnement à prix réduit cet été afin de faciliter la vie des automobilistes.

La Ville a également mis à jour son application de recherche de stationnements pour aider les automobilistes à garer leurs véhicules.

Cette nouvelle offre pour les visiteurs du centre-ville a été mise au point en collaboration avec le Partenariat du Quartier des spectacles, Tourisme Montréal et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain qui travaillent avec la Ville depuis des semaines pour élaborer des stratégies destinées à sauver les commerces du centre-ville qui ont vu leur clientèle, majoritairement composée de touristes et de travailleurs des tours de bureaux, littéralement disparaître lors des mois de confinement du printemps.

Un plan pour sauver le centre-ville de Montréal

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

À peine 5 % d'achalandage dans les tours de bureaux

Selon le président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc, un récent sondage réalisé auprès du milieu des affaires révèle que 76 % des répondants sont très inquiets de la situation au centre-ville de Montréal.

Notre inquiétude vient de l'absence totale de clientèle, déplore M. Leblanc. Les entreprises m’avaient indiqué il y a deux mois qu’elles s’attendaient à réunir au moins 20 % de leur personnel au cours de l’été au centre-ville. […] Mais la réalité c’est qu’on est probablement autour de 5 %.

On est dans des chiffres incroyablement bas. Les restaurateurs qui font habituellement plus de 300 couverts le midi font actuellement 8 couverts.

Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

À la mi-juin, l'administration de la mairesse Valérie Plante a lancé la première phase d'un plan de relance économique du centre-ville de 22 millions de dollars afin de fournir aux commerçants une aide ciblée en attendant davantage d'argent des gouvernements fédéral et provincial.

Rappelons que Montréal a attiré plus de 11 millions de touristes en 2018, selon les statistiques de la Ville de Montréal. Ce qui a généré des retombées économiques de près de 4,5 milliards de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale