•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gonorrhée continue de se propager au Nouveau-Brunswick

Photo d'un préservatif sorti de sa pochette

La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick conseille aux Néo-Brunswickois qui ont eu des relations sexuelles non protégées de se faire tester.

Photo : iStock

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de la province, la docteure Jennifer Russell, affirme que le Nouveau-Brunswick est toujours confronté à une éclosion de gonorrhée qui a commencé l'an dernier.

Le coronavirus n'est pas la seule maladie dont le Nouveau-Brunswick est victime cette année.

La docteure Russell a déclaré à CTV News qu'au cours des trois premiers mois de 2020, il y avait eu une augmentation des cas supérieure à la moyenne dans la plupart des régions, en particulier dans la région de Moncton.

Vingt-huit cas de gonorrhée, une maladie transmissible sexuellement, avaient été rapportés à travers la province à la fin du mois de juin, contre 32 cas au cours de la même période en 2019.

La gonorrhée est une infection transmise sexuellement (ITS) qui peut causer l'infertilité. La gonorrhée se transmet lors de relations sexuelles orales, génitales ou anales avec une personne infectée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !