•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le corps de Martin Carpentier aurait été retrouvé

Des policiers transportent un sac contenant le corps trouvé vers un véhicule.

Le reportage de Marie-Pier Mercier

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le corps de Martin Carpentier, recherché depuis 12 jours, aurait été retrouvé lundi soir à Saint-Apollinaire, a annoncé la Sûreté du Québec (SQ).

Tout indique que l'homme de 44 ans se serait enlevé la vie au cours des derniers jours.

Sa dépouille aurait été découverte à environ 5 kilomètres de la zone où les corps de ses deux filles ont été retrouvés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, et à un peu plus de 6 kilomètres du mystérieux accident survenu sur l'autoroute 20, le 8 juillet.

Le périmètre de l'opération policière, lundi soir, à Saint-Apollinaire se situait sur le rang Saint-Lazare, près de la route 273.

Des policiers portent un corps dans un boisé.

Le corps de Martin Carpentier aurait été retrouvé

Photo : Radio-Canada

Soupirs de soulagement

Au cours de la dernière semaine, la SQ a indiqué à différentes reprises qu'elle effectuait des recherches dans ce secteur, non loin du camping Les Pierres à feu.

La copropriétaire de ce camping, Manon Drolet, pousse d'ailleurs un énorme soupir de soulagement devant la tournure des événements.

On ne savait pas l'état d'âme de Martin Carpentier, souligne-t-elle. Ici, c'est un endroit tranquille, aucun problème, pas d'inquiétude. Quand il est arrivé cette histoire-là, tout le monde était inquiet, qu'est-ce que [Martin Carpentier] va faire, il est rendu où?.

Ce sentiment d'insécurité était également partagé par bon nombre des 7000 citoyens de Saint-Apollinaire. Cette petite municipalité est au cœur de l'actualité depuis deux semaines.

Deux policiers discutent devant le garage d'une maison.

Des enquêteurs de la Sûreté du Québec discutent près de la maison où aurait été retrouvé le corps de Martin Carpentier.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Pensées pour la famille

Plusieurs résidents ont été invités à surveiller leur terrain, leur cabanon, leur garage, à la recherche d'indices concernant Martin Carpentier.

Les pensées de l'un d'eux sont d'ailleurs dirigées à l'endroit de la famille éprouvée par ce drame.

C'est sûr qu'on pense évidemment à la famille et on espère que ça va bien aller pour eux dans les prochains temps qui vont certainement être difficiles. Je me mets à la place de la famille et j'aurais aimé avoir des réponses, mentionne un résident du secteur.

Bernard Ouellet accorde une entrevue à proximité du boisé où le corps de Martin Carpentier a été retrouvé.

Le maire de Saint-Apollinaire s'est rendu sur les lieux de la découverte

Photo : Radio-Canada

Un maire rassuré

Ça va rassurer les citoyens, c'est certain, a réagi pour sa part le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, lundi soir.

C'était moins pire au cours des derniers jours, mais maintenant qu'il est retrouvé, il n'y a plus de risques, ajoute M. Ouellet.

Deux policiers montent la garde.

Des policiers de la Sûreté du Québec bloquent l'entrée d'une maison près de laquelle aurait été retrouvé le corps de Martin Carpentier, le 20 juillet 2020.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Le moment de la mort : la clé

Maintenant que les enquêteurs estiment avoir retrouvé le corps, ils seront plus en mesure d'établir un scénario pour expliquer le drame, comme le soulignait un ex-directeur général adjoint à la SQ, Marcel Savard, sur les ondes de RDI lundi soir.

Le moment du décès va aussi devenir une clé dans la démarche d'enquête. Est-il décédé après le décès des jeunes filles, avant, c'est le genre des infos qu'on va avoir, ajoute-t-il.

Le moment du décès va devenir capital dans toute la suite des événements.

Une citation de :Marcel Savard, ex-directeur général adjoint à la SQ
Deux policiers et un chien en laisse à la campagne.

Les recherches actives sur le terrain pour retrouver Martin Carpentier ont duré dix jours.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

M. Savard précise que l'autopsie du corps retrouvé, ajoutée à celles effectuées sur les corps des fillettes, permettra d'en savoir plus. On va aller dans le très minutieux, en vérifiant s'il y a eu quelconque bataille, chicane, tiraillage avec les deux filles. On aura ces éléments-là, estime-t-il.

La découverte du corps survient par ailleurs quelques heures seulement après les funérailles des deux filles de Martin Carpentier, Romy et Norah.

Martin Carpentier est le principal suspect dans cette affaire qui a débuté le 8 juillet, lorsque son véhicule a été accidenté sur la route, également près de Saint-Apollinaire, dans Chaudière-Appalaches.

Une alerte Amber pour retrouver les deux fillettes et leur père a été lancée le lendemain après-midi, le 9 juillet.

Rappelons que la Sûreté du Québec avait décidé, un peu plus d'une semaine plus tard, de mettre fin à ses recherches terrestres pour retrouver le fugitif.

Les policiers auront pris 12 jours avant de retrouver Martin Carpentier. La SQ a dû revoir sa stratégie de communication en cours de route, en mentionnant qu'elle ferait moins de sorties dans les médias.

Des toutous en peluche accrochés près d'un panneau arrêt.

Des peluches à la mémoire des fillettes dans le secteur où leurs corps ont été retrouvés.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Il y aura bien entendu un débrieffage qui sera fait, mentionne M. Savard. La SQ a d'ailleurs été critiquée, entre autres sur les réseaux sociaux, pour sa gestion de l'affaire.

La Sûreté du Québec tiendra un point de presse plus tard cette semaine pour donner plus de détails sur cette affaire.

Avec la collaboration de Marie-Pier Bouchard, Marie-Pier Mercier, Alexane Drolet et Tamara Alteresco

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.