•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un employé unilingue anglophone d'Alcool NB cause des maux de tête à Caraquet

Le magasin d'Alcool NB à Caraquet

Un gardien de sécurité unilingue anglophone a accueilli les clients au magasin de Caraquet pendant deux jours, le 23 juin et le 14 juillet.

Photo : Radio-Canada / René Landry

La présence d'un employé unilingue anglophone à l'entrée du magasin d'Alcool NB de Caraquet a suscité le mécontentement de plusieurs clients.

Selon nos informations, ce gardien de sécurité s'est occupé de l'accueil des clients durant au moins deux jours, dont le 14 juillet dernier.

Plusieurs clients ont fait connaître leur désapprobation aux employés du magasin d'Alcool NB à Caraquet.

Le magasin d'Alcool NB à Caraquet

Les résidents de Caraquet sont principalement francophones.

Photo : Radio-Canada / René Landry

L'employé occupait un poste névralgique en temps de pandémie. Il était responsable d'exiger aux clients de se laver les mains à l'entrée du magasin et de leur demander s'ils avaient voyagé à l'extérieur de la province ou encore s'ils ressentaient des symptômes de la COVID-19.

C'est donc un emploi qui nécessite des compétences en communication. Mais l'employé n'était pas en mesure de communiquer en français, ce qui a soulevé l'ire de nombreuses personnes.

Kevin Haché, maire de Caraquet

Kevin Haché, maire de Caraquet, estime qu'il est important qu'Alcool NB corrige le tir.

Photo : Radio-Canada

Le maire de Caraquet, Kevin Haché, ne comprend pas qu'une telle situation puisse survenir dans sa municipalité.

Je trouve que c'est un manque flagrant d'Alcool Nouveau-Brunswick de ne pas s'être assuré que s'ils faisaient affaire avec une compagnie extérieure d'avoir des gens bilingues à Caraquet, déclare-t-il. Caraquet est une communauté qui est à 99,9 % francophone. D'avoir un employé unilingue anglophone pour donner un service essentiel, comme poser des questions sur la COVID, je trouve que c'est un manque flagrant de respect. Ils auraient dû vérifier plus loin avant de donner ce contrat-là.

Le maire Haché rappelle qu'Alcool NB est une société d'État qui doit faire attention quand elle demande des services en sous-traitance.

C'est important qu'Alcool NB corrige le tir et s'assure que ça n'arrive plus.

Une citation de :Kevin Haché, maire de Caraquet

Il croit que l'entreprise avait une « obligation fiduciaire » de s'assurer de la présence d'un gardien de sécurité francophone ou, à tout le moins, bilingue.

Les explications d'Alcool NB

Une porte-parole d'Alcool NB, Sarah Bustard, confirme qu'un gardien de sécurité unilingue anglophone a accueilli les clients au magasin de Caraquet pendant deux jours, le 23 juin et le 14 juillet.

Logo d'Alcool NB

Alcool NB est une société de la Couronne.

Photo : Radio-Canada / René Landry

La semaine dernière, Alcool NB a communiqué avec l'entreprise de sécurité Admiral investigations Atlantic Incorporated pour [s'assurer] que dans le futur, seuls des agents de sécurité bilingues ou francophones doivent travailler à Caraquet, explique-t-elle.

Admiral Investigations Atlantic

Lundi, au magasin d'Alcool NB, c'était un jeune homme francophone de Neguac qui accueillait les clients en tant que gardien de sécurité. Il travaille pour la compagnie Admiral Investigations Atlantic Incorporated de Dieppe.

Il s'agit d'une entreprise de détectives privés et de gardiens de sécurité, notamment. Sur son site web, uniquement en anglais, elle mentionne qu'elle dessert la région atlantique depuis 35 ans et qu'elle offre un service bilingue.

Admiral Investigations Atlantic n'a pas donné suite à nos appels téléphoniques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !