•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La marche pour la lutte contre le suicide fait étape à Saskatoon

Des marcheurs le long de la route.

Les marcheurs pour la prévention du suicide sont arrivés à Saskatoon depuis La Ronge, ils iront jusqu'à Regina.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un peu plus de deux semaines après son départ de La Ronge, la marche pour sensibiliser l'opinion sur la lutte contre le suicide chez les Autochtones est passé à Saskatoon ce weekend.

Tristen Durocher, à l'origine de la marche, et Chris Mirasty, qui l'accompagne, ont débuté leur périple le 2 juillet dernier et comptent se rendre jusqu’à Regina pour manifester devant le palais législatif de la capitale.

L’initiative, nommée Walking with our angels, a pour objectif de porter l’attention de la population sur la vague de suicides dans le nord de la Saskatchewan et protester contre ce que Tristen Durocher estime être l’inaction du gouvernement provincial face à ce problème grandissant.

Les marcheurs ont reçu l’appui du chef de l’opposition, Ryan Meili. Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan avait déposé un projet de loi en novembre dernier pour organiser une stratégie provinciale de lutte contre le suicide. Celui-ci a été rejeté par l’Assemblée législative.

Ryan Meili dans la marche pour la prévention du suicide.

Le chef de l'opposition, Ryan Meili, s'est joint aux marcheurs à proximité de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada

Je vais être là, à Regina, quand les marcheurs arriveront, soutient Ryan Meili. Je suis prêt, et les députés NPD aussi sont prêts pour passer un projet de loi contre le suicide. C’est possible, conclut le chef de l’opposition.

De son côté, le gouvernement provincial affirme être ouvert à trouver des solutions sur le problème du suicide et de la santé mentale. Le ministre de la Santé en milieu rural et éloigné, Warren Kaeding, dit avoir pris contact avec les organisateurs de la marche.

Une marche pour alerter l’opinion

Tout au long de leur voyage pédestre à travers la province, les deux hommes ont reçu le soutien de la communauté. Ainsi, cinq femmes se sont jointes à la marche lors de leur passage à Prince Albert. Plusieurs dizaines de personnes les ont accueillis lors de leur arrivée à Saskatoon vendredi.

Nous marchons pour les personnes qui se sont suicidées dans le nord de la Saskatchewan, explique Tristen Durocher, l’organisateur de la marche. Nous marchons pour leur montrer qu’on fait tout ce qu’on peut pour s’assurer que plus personne ne les rejoindra de sitôt.

Du cimetière de Lac La Ronge, leur point de départ, jusqu’à Saskatoon, les deux hommes ont parcouru 380 kilomètres. J’ai marché depuis le départ et je vais continuer de marcher jusqu'à Regina, affirme Tristen Durocher.

Ma grève de la faim doit mettre la pression sur le gouvernement pour qu’ils reviennent en session parlementaire d’urgence.

Tristen Durocher, organisateur de la marche Walking with our angels.

Une fois à Regina, M. Durocher entamera une grève de la faim qui se terminera lorsque le gouvernement adoptera une loi pour prévenir les suicides. Mon objectif est de déchirer les coeurs des Saskatchewanais affirme le jeune homme. Et ce jusqu’à ce que les gens s'intéressent au problème et qu’ils ne soient plus capables de voter pour des politiciens indifférents.

Avec les informations de Gregory Wilson et Jennifer Francis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Suicide