•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première mission spatiale arabe vers Mars a décollé du Japon

Le lanceur japonais décolle dans un nuage de fumée à partir d'un bout de terre entouré par la mer.

La première mission spatiale arabe vers la planète Mars a décollé lundi depuis le centre spatial de Tanegashima, au sud-ouest du Japon.

Photo : Reuters / Kyodo

Agence France-Presse

La sonde émiratie Al-Amal (Espoir), première mission spatiale arabe vers la planète Mars, a décollé lundi depuis le centre spatial de Tanegashima, au sud-ouest du Japon, après deux reports la semaine dernière en raison du mauvais temps.

Le lanceur H-IIA numéro 42 transportant la mission Espoir vers Mars des Émirats a décollé à 6 h 58 et 14 secondes, heure japonaise (dimanche à 17 h 58 HAE), selon un communiqué de Mitsubishi Heavy Industries, l'entreprise japonaise chargée d'assurer le lancement de la sonde, qui était diffusé en ligne en direct.

Cinq minutes après son départ dans un ciel radieux, la fusée transportant la sonde a largué ses premiers propulseurs et respectait la trajectoire prévue.

L'enthousiasme régnait au Centre spatial Mohammed bin Rashid (MBRSC), qui a mené le projet martien des Émirats sur lequel ont travaillé quelque 450 personnes, dont plus de la moitié sont des Émiratis.

Sarah al-Amiri, directrice adjointe du projet et également ministre des Technologies avancées des Émirats, a fait part de son sentiment indescriptible au moment du décollage. C'est le futur des Émirats arabes unis, a-t-elle déclaré à la chaîne Dubai TV.

Nous attendons le moment de la séparation de la sonde et du lanceur et le premier signal d'Al-Amal, a ajouté la responsable.

Des Émiratis souriants qui regardent le lancement applaudissent.

L'enthousiasme était palpable au Centre spatial Mohammed bin Rashid à Dubaï lors du lancement de la sonde.

Photo : Reuters / AHMED JADALLAH

Le projet Al-Amal est une source de grande fierté dans les Émirats. Al-Amal envoie un message de fierté, d'espoir et de paix dans le monde arabe, a dit le gouvernement des Émirats sur Twitter. Nous renouons avec l'âge d'or des découvertes arabes et islamiques.

Le Burj Khalifa de Dubaï, la plus haute tour du monde, a symboliquement projeté un compte à rebours de 10 secondes sur sa façade plusieurs heures avant le décollage.

L'engin spatial non habité devrait commencer à orbiter autour de Mars d'ici février 2021, marquant le 50e anniversaire de l'unification des sept principautés qui forment les Émirats arabes unis.

Début de la course vers Mars

Une fois sur place, la sonde doit faire le tour de la planète rouge pendant toute une année martienne de 687 jours terrestres. L'objectif est de fournir une image complète et inédite de la dynamique du temps dans l'atmosphère de Mars.

Le programme émirati inaugure cet été une véritable ruée vers Mars, puisque deux autres missions non habitées, l'une chinoise, l'autre américaine, doivent prochainement partir vers cette planète.

Connus pour leurs immenses réserves de pétrole et de gaz naturel, leurs gratte-ciel et leur goût du luxe, les Émirats arabes unis ambitionnent de devenir un acteur majeur dans le domaine des sciences et des technologies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Espace

Science