•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le SPS ouvre une enquête sur le comportement d’un policier

Un policier du SPS dans sa voiture porte un masque de lutte.

Un policier fait l'objet d'une enquête après avoir porté un masque de lutte lors de la manifestation contre le port du masque obligatoire.

Photo : Facebook/GuillaumeDurand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) a ouvert une enquête concernant le comportement d'un de ses policiers.

Les gestes qui lui sont reprochés se sont produits lors de la manifestation contre le port obligatoire du masque qui s'est tenue samedi devant l'hôtel de ville.

Sur une photo partagée sur les réseaux sociaux, on voit un policier en uniforme dans sa voiture de patrouille. Il porte un masque de lutte tout en saluant les manifestants.

La direction du SPS et la division de normes professionnelles ont été mises au fait du comportement du policier.

La direction affirme qu'elle prendra les mesures appropriées concernant cet événement. Le policier demeurera en poste pendant l’enquête.

Le maire de Sherbrooke a préféré ne pas commenter le comportement de ce policier.

Toutefois, il a tenu à souligner son appui au port du couvre-visage, à la suite de la manifestation de samedi qui a rassemblé plus de 100 personnes qui souhaitaient dénoncer l’imposition du port du masque.

Sans vouloir brimer la liberté d’expression des manifestantes et manifestants, je prône le port du masque afin que nous puissions collectivement se protéger, a affirmé Steve Lussier, par voie de communiqué.

Le maire a demandé la collaboration des Sherbrookois pour assurer l’application des mesures sanitaires.

Le gouvernement a agi par décret et comme depuis le début de la crise, je demande aux gens de respecter les règles socio-sanitaires , a indiqué le maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...