•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Climat toxique » : Jeremy Séguin démissionne du conseil municipal de Nipissing Ouest

Photo sur fond blanc

L'ancien conseiller municipal de Nipissing Ouest, Jeremy Séguin, représentait le quartier 7.

Photo : Avec l'autorisation de Jeremy Séguin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans une lettre, le conseiller municipal de Nipissing Ouest Jeremy Séguin annonce quitter immédiatement ses fonctions. Il évoque un climat « toxique et dysfonctionnel » au sein du conseil.

C'est rendu au point où je me demande si un processus démocratique est encore en place, a-t-il écrit.

« Nous avons gaspillé du temps précieux en conseil municipal à s'obstiner sur des choses insignifiantes »

— Une citation de  Jeremy Séguin, ancien conseiller municipal de Nipissing Ouest

Il estime que le conseil aurait dû se consacrer davantage au développement de grands projets pour la communauté et à éliminer des règlements injustes dans la dernière année.

Il explique avoir pris sa décision lors de la rencontre du conseil municipal du 14 juillet. Quand les gens parlent au-dessus des autres pour leur dire qu'ils ne peuvent pas avoir d'opinion.... dans une réunion du conseil, cela m'a suffi, peut-on lire dans la lettre de M. Séguin.

L'ancien conseiller cite également des raisons familiales, expliquant que les tensions au conseil l'ont mené à être stressé, et qu'il s'agit d'un stress qu'il ne souhaite plus ramener à la maison.

Il ajoute que de nouvelles responsabilités à son travail l'amèneront à quitter la région pour de longues périodes de temps, ce qui affecterait sa capacité à prendre des décisions qui servent au mieux les habitants de Nipissing Ouest.

La conseillère municipale Lise Sénécal, qui représente le quartier 1, s'est dite très surprise par la nouvelle. Elle reconnaît toutefois qu'un climat toxique règne au conseil municipal.

Je crois qu'il y a des gens qui ne se sont pas présentés pour les bonnes raisons, laisse-t-elle tomber, sans toutefois donner de noms.

Au moment d'écrire ces lignes, la mairesse Joanne Sauvage n'a pas donné suite aux demandes d'entrevue de Radio-Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !