•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École secondaire Mont-Bleu : un comité de parents conteste la rentrée à mi-temps

Marie Hélène Bélisle répond aux questions devant un panneau de l'école Mont-Bleu.

Marie Hélène Bélisle est la mère d'un élève qui entre en 4e secondaire à l'école Mont-Bleu en septembre 2020. Elle souhaiterait qu'il puisse y aller à temps plein.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une dizaine de parents ont formé un comité pour faire infirmer la décision imposant aux étudiants des 4e et 5e secondaire de la polyvalente Mont-Bleu de fréquenter l'école à mi-temps à la rentrée.

Ils ont appris la nouvelle par l’intermédiaire d’une lettre envoyée par le Centre de services scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSSPO), le 9 juillet dernier.

Pour l’École secondaire Mont-Bleu, l’espace disponible ne permettra pas d’accueillir tous leurs élèves au même moment. Par conséquent, les élèves de 4e et 5e secondaire fréquenteront l’école à demi temps. Un horaire suivra pour les journées où ils seront à la maison. Ils bénéficieront alors d’un enseignement à distance structuré, peut-on lire dans ce courrier.

Marie-Hélène Bélisle, la mère d’un élève qui entrera en 4e secondaire au mois de septembre, estime que c’est un coup dur de plus pour ces élèves qui ont connu quelques années scolaires chambardées.

Quand mon garçon a commencé son secondaire à Mont-Bleu, il y a eu les inondations. Puis, on s’en va en secondaire 2, la tornade passe. Et puis en secondaire 3, la COVID-19, explique Mme Bélisle.

Quand on regarde l'histoire au complet, on se dit, ces jeunes-là ont de la résilience, ils se sont virés de bord plusieurs fois. Un moment donné, on se pose la question : "Ça peut-tu être à notre tour, ça peut-tu être à Mont-Bleu qu’ils passent en premier, qu’on pense à ces jeunes?

Marie-Hélène Bélisle, mère d'un élève de 4e secondaire
Des élèves circulent dans un couloir bordé de casiers.

Depuis la tornade qui a endommagé leur immeuble en 2018, les élèves de Mont-Bleu ont intégré le centre Asticou. Un centre qui ne serait pas approprié pour accueillir l'ensemble des élèves en temps de pandémie (archives).

Photo : Radio-Canada

Selon ces parents qui se sont réunis en comité via une page Facebook, il serait encore temps de penser à d’autres solutions, comme les roulottes temporaires qui avaient été installées l’année de la tornade.

Depuis quelques jours, ils écrivent à différents députés, au maire de Gatineau, ainsi qu’au directeur de l’école pour tenter de faire infirmer la décision.

C'est important pour ces jeunes d’être à l’école, dans leur milieu, 100 % du temps. C’est une question pédagogique, mais aussi une question de développement social pour eux, affirme Mme Bélisle.

La direction dit ne pas avoir d’autre choix

Pierre Ménard, le directeur de l’École secondaire Mont-Bleu, affirme avoir mené toute une série de démarches pour éviter ce scénario.

On est en rupture de stock de modulaires partout dans la province, c'est très long avant de mettre la main sur des modulaires et ensuite, c’est très long d’obtenir les autorisations, explique-t-il.

Un homme souriant dans un corridor d'école.

Pierre Ménard, directeur de l'École secondaire Mont-Bleu, croit en la capacité d'adaptation de ses élèves et du personnel enseignant (archives).

Photo : Radio-Canada

Le directeur nous a donné des précisions sur le calendrier auquel les élèves de 4e et 5e secondaire doivent s’attendre.

Ce sera une semaine le secondaire 4 présent à l’école, une autre semaine le secondaire 5, et on alternera comme ça tout au long de l’année [...] les cours à distance seront tout aussi obligatoires et importants. Il n’y aura personne à demi-temps à proprement parler, insiste le directeur qui reconnaît que son école n’a pas été épargnée depuis deux ans et demi.

Les élèves nous ont démontré qu’ils font preuve de beaucoup d’adaptation, tout comme le personnel et les parents. On a été capables de le faire, on va être capables d’affronter ces nouveaux défis, je n’ai pas vraiment d’inquiétude.

Pierre Ménard, directeur de l’École secondaire Mont-Bleu

M. Ménard précise également que tout n’est pas encore réglé. Il indique qu’une communication sera envoyée aux parents la deuxième semaine d’août, quand on aura idée encore plus claire de comment la rentrée va se dérouler.

Avec les informations de Boris Proulx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !