•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Martin Carpentier : la MRC de Lotbinière scrutée à la loupe

Martin Carpentier est toujours recherché.

Vendredi, la Sûreté du Québec a dévoilé une nouvelle photo de Martin Carpentier dans le but d'aider de potentiels témoins.

Photo : Courtoisie Sûreté du Québec

Félix Morrissette-Beaulieu

La Sûreté du Québec et de nombreux enquêteurs ont fouillé plusieurs chalets, roulottes et camps de chasse dans le secteur de Saint-Agapit et Saint-Apollinaire pour retrouver Martin Carpentier, recherché depuis 10 jours.

Les enquêteurs ont été particulièrement visibles sur le terrain et s'affairaient à faire du porte-à-porte pour interroger de potentiels témoins. Les chiens pisteur et les patrouilleurs étaient moins présents que les jours précédents.

Un citoyen discute avec des policiers.

Un citoyen discute avec des policiers.

Photo : Radio-Canada

Vendredi, des agents de protection de la Faune sont venus assister la police en raison, notamment, de leur expertise en recherche en forêt.

De nouveaux éléments d'enquête, selon la police, justifient une augmentation des effectifs pour retrouver le principal suspect dans la mort de Romy Carpentier, 6 ans, et sa sœur Norah, 11 ans, retrouvées sans vie il y a près d'une semaine.

Un policier, portant un gros sac sur son épaule, fouille dans la banquette arrière d'un véhicule de la Sûreté du Québec.

Un policier, portant un gros sac sur son épaule, fouille dans la banquette arrière d'un véhicule de la Sûreté du Québec dans les environs de Saint-Apollinaire et Saint-Agapit.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Leurs recherche se concentrent près du rang Sainte-Marie, à Saint-Agapit, et près du rang Saint-Lazare, à Saint-Apollinaire, près de la route 273.

Rappelons que, jeudi, la SQ a mentionné avoir découvert des traces du passage de Martin Carpentier, 44 ans, dans une roulotte stationnée dans le secteur des recherches.

Depuis, les gens qui remarqueraient des changements dans un de leurs bâtiments ou sur leur terrain sont invités à contacter immédiatement la police au 911.

Cependant, ceux qui vivent à l'extérieur peuvent communiquer avec la police pour qu'elle s'y rende à leur place.

Le camping les Pierres à feu, situé dans Lotbinière, n'a pas vu d'annulation en raison de la chasse à l'homme.

Le camping les Pierres à feu, situé dans Lotbinière, n'a pas vu d'annulation en raison de la chasse à l'homme.

Photo : Radio-Canada

Présence rassurante

Les propriétaires du camping les Pierres à feu, dans le secteur où se tiennent les recherches indique que la Sûreté du Québec s'est montrée rassurante pour l'arrivée de clients.

La Sûreté nous rassure, explique le copropriétaire Carl Lamontagne. Puisque son camping est composé de saisonniers, il n'a pas eu d'annulation en raison de la chasse à l'homme.

La SQ est venue cette semaine avec des intervenants pour rassurer les gens. Ils sont revenus ce matin. Ils font un bon travail, ajoute la copropriétaire, Manon Drolet.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !