•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQ ne ménage pas ses effectifs pour retrouver Martin Carpentier

De nouveaux éléments amènent la police à envoyer beaucoup de renforts.

Trois policiers de dos, devant un véhicule de la SQ. Ils sont sur une route de campagne, avec des boisés autour.

Vendredi, les policiers concentrent leurs recherches près du rang Saint-Lazare, toujours à Saint-Apollinaire.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

Même si la traque de Martin Carpentier se poursuit depuis maintenant huit jours, les autorités policières ne semblent pas vouloir se démobiliser. Des agents de la protection de la faune se sont rendus au poste de commandement de Saint-Apollinaire et la police est présente en grand nombre.

Le stationnement de l’école des Sentiers accueille de nombreux véhicules, notamment ceux des équipes de la protection de la faune, vendredi matin. Les effectifs de la Sûreté du Québec (SQ) semblent même être plus nombreux que d'habitude.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, les équipes de la protection de la faune ont été appelées en renfort parce que les agents ont un statut juridique d'agent de la paix - peuvent donc procéder à des arrestations - et parce qu'ils connaissent bien les interventions en forêt.

Des véhicules aux couleurs du ministère de la Faune, avec des VTT dans des remorques, garés dans un stationnement d'école, le jour.

Des équipes du ministère de la Faune sont sur place vendredi matin.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

La SQ indique aussi posséder de nouveaux éléments. Elle a donc décidé d'augmenter la présence policière à Saint-Apollinaire pour cette raison.

Martin Carpentier est toujours recherché.

Martin Carpentier est toujours recherché.

Photo : Courtoisie Sûreté du Québec

Rappelons que, jeudi, la SQ a mentionné avoir découvert des traces du passage de Martin Carpentier, 44 ans et principal suspect lié à la mort des sœurs Norah et Romy Carpentier, dans une roulotte stationnée dans le secteur des recherches.

La SQ a d’ailleurs refait un appel à la population pour encourager quiconque ayant des informations de communiquer avec le 911. Il n’y a pas de mauvaises informations. Laissez-nous en juger en communiquant avec la police, a mentionné la sergente Ann Mathieu jeudi avant-midi.

Denis Yanick ouvre la porte d'un petit chalet.

Denis Yanick vérifie le chalet d'une amie de Montréal situé à Saint-Apollinaire.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Rang Sainte-Marie

En ce vendredi pluvieux, les recherches se concentrent près du rang Sainte-Marie, à Saint-Agapit, et près du rang Saint-Lazare, à Saint-Apollinaire, près de la route 273. Ce n'est pas la première fois que la police se rend dans ce secteur, qui se trouve près du rang Bois-Joly, un autre lieu de recherche important au cours de la dernière semaine.

Selon la SQ, les appels au 911 ont été nombreux au cours des derniers jours et lui permettent de diriger les recherches. Les propriétaires de bâtiment situés dans la MRC de Lotbinière doivent vérifier leur terrain. Cependant, ceux qui ne vivent pas sur place peuvent communiquer avec la police pour qu'elle s'y rende à leur place.

Trois policiers en habits imperméables dehors, sous la pluie, sur une route bordée d'arbres, à côté d'un petit autobus.

Les agents doivent jongler avec les aléas de la météo. Après les journées plutôt humides et chaudes, maintenant il y a la pluie qui s'invite.

Photo : Radio-Canada

Au Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), on mentionne que les appels au 911 concernant l'affaire Carpentier n'ont pas été plus nombreux depuis hier.

Dès qu'il y a un signalement à vérifier sur son territoire, le SPVL communique et collabore avec la SQ.

Trois jours avant les funérailles

Norah et Romy Carpentier ont manqué à l’appel durant de nombreuses heures. L’alerte Amber, lancée le 9 juillet, a finalement mené à la triste découverte de leurs corps le 11 juillet, dans un boisé de Saint-Apollinaire.

Le véhicule de leur père, Martin Carpentier, s'est retrouvé dans un accident de la route sur la Transcanadienne le 8 juillet en soirée, mais personne ne se trouvait dans l’habitacle de la voiture après la collision.

Le scénario privilégié par la SQ est celui selon lequel les fillettes et leur père se trouvaient à bord du véhicule lors de l’accident survenu à la hauteur de Saint-Apollinaire.

Les funérailles de Norah, 11 ans, et Romy, 6 ans, seront célébrées dans l’intimité lundi.

Amélie Lemieux, en pleurs, marche entourée par plusieurs personnes.

La famille et les proches des petites Carpentier arrivent au parc des Chutes-de-la-Chaudière, lundi, pour leur rendre hommage.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les autopsies ont été effectuées, mais la police ne dévoilera pas plus de détails. L’enquête est toujours en cours et les informations recueillies seront utiles pour la suite des choses, surtout si Martin Carpentier est retrouvé vivant.

Avec les informations de Marie-Pier Bouchard, Hadi Hassin et Sarah Leavitt

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !