•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relance économique : l’industrie, l’agroalimentaire et la foresterie priorisées

Vue de Chicoutimi prise de Chicoutimi-Nord

L'exercice de réflexion vise à assurer la relance économique et sociale de la région après la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Des acteurs du milieu politique régional ont livré, en conférence de presse jeudi, les résultats d’un vaste exercice de réflexion visant à assurer la relance économique et sociale du Saguenay-Lac-Saint-Jean dans la foulée de la pandémie de COVID-19.

Cette consultation, lancée officiellement à la fin du mois de mai dans les régions du Québec à la demande du ministère de l'Économie et de l'Innovation, a été pilotée par l'organisme sans but lucratif Le Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un sondage d’une dizaine de questions a été distribué à 400 organismes et entreprises. À partir des résultats, un comité formé de la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, de même que des préfets et des députés du Saguenay-Lac-Saint-Jean, a identifié trois secteurs jugés prioritaires pour la relance économique.

Il s’agit de l’industrie, de l'agroalimentaire et de la foresterie.

Des projets précis, certains déjà connus, ont été ciblés dans chacun des secteurs d’activité, comme l'implantation d'une zone industrialo-portuaire à Saguenay. Cette zone est impérative à l’implantation de grands projets industriels.

Des gens prennent la pose derrière une table.

Plusieurs acteurs du milieu politique ont participé à la réflexion.

Photo : Radio-Canada

L'aménagement de serres et d'un abattoir régional, tout comme la création d’un Centre de valorisation de la biomasse, sont aussi priorisés par le milieu et par les élus.

Les réponses qui sont ressorties de ça, c’est de mettre en place des stratégies qui consolident les créneaux déjà forts dans la région et de viser l’intersectorialité entre les différents secteurs, a mis en relief Annabelle Brossard, directrice générale du Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Au terme de la consultation, l’organisme a produit un rapport de 160 pages qui résume les priorités du milieu.

Andrée Laforest s’engage

Pour favoriser la relance économique et sociale du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales et de l’Habitation s'est engagée à mousser les projets retenus auprès de son gouvernement.

Il me fera plaisir de porter les choix de notre région afin de démarrer le plus rapidement possible ces projets. La région en a grandement besoin , a-t-elle plaidé.

Le président de la table régionale des préfets et maire de Saint-Henri-de-Taillon, André Paradis, se réjouit que l’ensemble des élus régionaux aient été inclus dans la démarche pour ainsi se positionner en faveur de projets qu’ils estiment structurants.

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est également heureux d’avoir été consulté, mais il réclame du concret à court terme et des engagements financiers fermes de la part du gouvernement de François Legault.

Si le gouvernement est sérieux dans sa démarche, il faut maintenant que le chèque soit signé pour ces projets-là , a-t-il martelé, en marge de la conférence de presse.

L’élu jonquiérois a aussi fait valoir que l’exercice témoigne de l’importance et de la pertinence de structures de concertation régionales comme la défunte Conférence régionale des élus (CRÉ).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !