•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'attente dans les urgences en Abitibi-Témiscamingue

Illustration montrant la file dans une urgence d'hôpital. Un homme bien habillé paye le médecin pour aller plus vite.

Le nombre de visites à l'urgence a aussi diminué par rapport à l'an dernier en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Les délais d’attente dans les urgences de l’Abitibi-Témiscamingue sont inférieurs à ceux observés dans d’autres régions du Québec.

C’est ce qu’affirme le CISSS-AT dans un point de presse tenu jeudi. Selon la présidente-directrice générale Caroline Roy, l’Abitibi-Témiscamingue enregistre des volumes inférieurs par rapport à d’autres régions.

C’est le cas du délai de prise en charge des patients qui se présentent à l’urgence, qui est de 2h22, contre 2h28 au Québec.

Une télévision où est publiée une liste de numéros, avec une entête disant Salle d'attente.

Le tableau d'attente de l'urgence à l'hôpital de Rouyn-Noranda.

Photo : Facebook/Attente C.H.R.N.

La durée moyenne de séjour sur civière est de 11h01 min, comparativement à plus de 15 heures dans le reste du Québec.

Pour la durée moyenne de séjour ambulatoire, il est de 4h01 dans la région.

On note aussi une baisse du nombre de visites, qui s'élève 123 412 en 2019-2020, une diminution de près de 300 par rapport à l’an passé.

C’est encourageant d’observer une diminution du nombre de visites, surtout quand on constate que cette diminution est grandement associée à nos P4 et P5, nos priorités 4 et 5, qui sont réorientées vers les cliniques médicales et les GMF, ou même le fait que les gens ne se présentent pas du tout dans les urgences et se dirigent elles-mêmes avec une prise de rendez-vous et un accès facilité aux différentes cliniques. La diminution est de l’ordre de 4 % depuis les 5 dernières années, dit la PDG Caroline Roy.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique