•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'expérience du kayak en eau vive, une activité de plus en plus populaire

Une personne en kayak sur une rivière.

L'entreprise Eau vive expérience observe une hausse de la popularité du kayak en eau vive.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Marc-Olivier Thibault

La pandémie de COVID-19 force plusieurs Québécois à revoir leur plan de vacances cet été. Beaucoup se tournent vers le tourisme local et de nouvelles expériences à vivre. Depuis quelques années seulement, l’organisme Eau vive expérience propose des formations de kayak en eau vive dans la région.

L’organisme se donne comme mission de faire la promotion des sports de pagaie en Abitibi-Témiscamingue à travers l’initiation. Cette année, la demande est en forte hausse, rapporte le président d’Eau vive expérience, Cédric De Marneffe.

Avec la situation cette année, on a tardé à publier le calendrier de saison et on sentait la demande, les gens nous écrivaient plus que les autres années, dit-il. On le voit aussi chez les vendeurs d’équipements, les stocks sont vides.

Un homme debout dans un cours d'eau donne des explications à une personne assise dans un kayak.

Cedrid De Marneffe, président d’Eau vive expérience.

Photo : Facebook/Eau vive expérience

L’Abitibi-Témiscamingue regorge de plans d’eaux et possède aussi des caractéristiques qui font d’elle une région remplie de potentiel explique Cédric De Marneffe.

Une des particularités de la région, c’est qu’on est sur un plateau. On est sur la zone de partage des eaux, entre les eaux de la Baie-James et ceux qui s’écoulent vers le sud. Donc, a énormément de plans d’eaux interconnectés, un beau réseau de lacs et de rivières , raconte le président d’Eau vive expérience.

Spectaculaire, mais peu dangereux

Le kayak en eau vive peut paraître dangereux à première vue. Or, avec une bonne formation et une approche progressive, ce sport n’est pas plus périlleux qu’un autre. On est un des sports qui a le moins de problème d’assurances de recours et de problèmes de santé, explique . Je pense que c’est parce que les gens ont une petite crainte au départ des rapides que ça amène une forme de prudence.

Le calendrier des journées de formations se trouve sur la page Facebook d’Eau vive expérience.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !