•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis fracassent un record de nouvelles infections à la COVID-19

Une infirmière pousse un homme dans une chaise roulante.

Un homme infectée dans un hôpital de Pembroke Pines, en Floride.

Photo : Reuters / MARIA ALEJANDRA CARDONA

Les États-Unis ont battu jeudi un nouveau record de contaminations quotidiennes à la COVID-19, avec plus de 73 000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures.

Le nombre de morts supplémentaires est aussi en hausse et près de 1000 décès ont été enregistré jeudi. Les États du Texas, de la Floride et de la Californie ont détecté plus de 10 000 nouveaux cas chacun.

En juin, le nombre de nouveaux cas aux États-Unis augmentait en moyenne de 28 000 par jour. En juillet, ils ont augmenté en moyenne de 57 625 par jour.

Le docteur Anthony Fauci, principal expert du gouvernement américain en matière de maladies infectieuses, a d'ailleurs prévenu cette semaine que le pays pourrait voir 100 000 cas par jour si les Américains ne prenaient pas les mesures nécessaires pour stopper la propagation du virus.

Depuis le début de la pandémie, les États-Unis ont recensé près de 3,7 millions d'infections et 141 000 décès.

Record de décès en Floride

Des infirmiers dans un hôpital.

Plusieurs hôpitaux aux États-Unis commencent à manquer de lits en raison de l'explosion de nouveaux cas de COVID-19.

Photo : Reuters / Callaghan O'Hare

Désormais à l'épicentre de la pandémie, la Floride a confirmé, jeudi, la mort de 156 personnes atteintes du coronavirus, son plus lourd tribut quotidien signalé jusqu'ici. Cela porte à près de 4700 le nombre total de victimes recensées par l'État, selon le site Worldometers.

Le département de la Santé de la Floride a en outre fait état de quelque 14 000 nouveaux cas, dont quelque 3100 à Miami-Dade, le comté le plus peuplé de l'État. Celui-ci compte pour environ le quart des décès.

L'État cumule désormais presque 316 000 cas. Un sommet quotidien de 15 300 cas avait été signalé dimanche.

Troisième État à franchir le seuil des 300 000 cas, après New York et la Californie, la Floride est aux prises avec une pénurie de lits dans les unités de soins intensifs d'une cinquantaine d'hôpitaux.

Près de 8900 Floridiens sont hospitalisés en raison du coronavirus, comparativement à environ 7000, il y a une semaine, selon le Washington Post.

La situation est telle que le gouverneur de l’Ohio, Mike DeWine, un républicain dont l'État connaît une augmentation du nombre de cas, mais plus modeste, a brandi l’exemple de la Floride, sur Twitter, pour inciter ses concitoyens à porter un masque dans les endroits publics.

Voici quelques-unes des manchettes [de quotidiens de] la Floride aujourd'hui, pouvait-on lire sur son compte, qui affichait des titres percutants comme La Floride franchit un sombre cap. Ce n'est pas forcément ce qui attend l'Ohio, mais la fenêtre pour renverser la tendance se referme.

Des jeunes déambulent le long de la plage. Ils portent une casquette, des lunettes de soleil et une glacière, mais pas de masque.

Le port du masque ne semble pas faire partie des préoccupations des Floridiens.

Photo : Radio-Canada / Louis Blouin

Gouvernée par le républicain Ron DeSantis, la Floride avait amorcé son déconfinement dès le début de mai.

En mars, lorsque la flambée pandémique dans des États comme New York, la Californie et Washington activaient les signaux d'alarme, plusieurs avaient critiqué la réaction tardive du gouverneur DeSantis pendant la semaine de relâche, au moment où son État voyait converger de jeunes Américains en quête d'ivresse et de célébrations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

International