•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La glissière à haute tension de l’A-50 endommagée quelques heures après son installation

Une glissière composée de trois câbles de métal parallèles sur une route. Le câble du haut est sinueux, tandis que les deux autres sont tendus et droits.

L'un des câbles de la glissière sur l'autoroute 50 n'est pas aussi tendu qu'il le devrait.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

La glissière flexible à haute tension qui vient tout juste d’être installée sur l’autoroute 50 éprouve déjà des problèmes. L’un des câbles du système s'est affaissé.

À peine huit heures après la mise en service officielle de la glissière, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a constaté une perte de tension au tendeur, ce qui pourrait compromettre l'efficacité du système.

Lorsqu’un véhicule percute les câbles, ces derniers agissent comme des élastiques. Ils s’étirent sur quelques mètres, ce qu’on appelle la déflexion, pour ramener le véhicule dans sa voie.

Les équipes sont sur les lieux et travaillent à la situation, a indiqué la porte-parole régionale du MTQ, Rosalie Faubert. Elle a également précisé que le ministère avait sa nouvelle installation à l’œil, car c’est la première fois qu’il expérimente un tel système.

Un tronçon de l'autoroute 50 sera fermé dans la nuit de jeudi à vendredi, entre 21 h et 5 h, pour permettre la réparation de la glissière.

En direction ouest, c'est le segment entre la route 317 à Thurso et la route 315 à Gatineau qui sera fermé. En direction est, l'A-50 sera fermée entre la route 315 à Gatineau et la route 309 à L’Ange-Gardien.

Tronçon dangereux

C’est une portion de 5,4 km, jugée problématique depuis des années, qui est maintenant séparée par les câbles. Cette barrière commence à la fin des quatre voies de l'autoroute 50 à Gatineau et s'étire vers l'est jusqu'au chemin Doherty.

Deux voitures circulent sur l'autoroute 50 de part et d'autre des câbles tendus.

Le ministère des Transports du Québec a terminé l'installation de la glissière de sécurité sur l'autoroute 50.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Bergeron

Ce système de glissière — une solution qui n'existe nulle part ailleurs dans la province — fait partie d'un projet pilote.

Cet aménagement, qui constitue une solution novatrice pour le Québec en matière de sécurité routière, sauvera des vies, affirme par voie de communiqué, le ministre des Transports, François Bonnardel.

Sécurité contestée

Le ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, assure pour sa part dans le communiqué que la glissière prouvera son efficacité, comme elle le fait ailleurs, dans d'autres pays.

Or, une enquête de Radio-Canada révélait en septembre dernier que ces glissières de sécurité à haute tension ne seraient pas conçues ni testées pour des autoroutes à voies contiguës comme l’A-50.

Certains conducteurs rencontrés jeudi sont aussi sceptiques, voire critiques, par rapport à l'installation de la glissière.

C’est une bonne idée, mais je pense que ça aurait été mieux encore les blocs de ciment qu’ils mettent où il y a de la construction, note entre autres Christian Pinson, un automobiliste.

Les gens qui conduisent en fou ou qui sont insouciants vont quand même causer des accidents. Au lieu d’aller sur l’autre côté, ils vont, quant à moi, rentrer dans la barrière et retourner dans la voie à côté, croit quant à elle Michelle Villeneuve, une autre conductrice.

C’est un danger sans nom, indique pour sa part Anny Beaulieu, une motocycliste. S’il y a un accident, c’est clair et net qu’on se fait découper en rondelle là-dedans.

C’est dangereux, ils ont beaucoup rapetissé l’A-50. [Pour] nous, les camionneurs, ça risque d’être difficile, estime Jocelyn Anctil.

La glissière est par ailleurs installée de façon temporaire, puisque le gouvernement Legault prévoit l’élargissement de l’autoroute 50 dans ce même secteur en septembre 2021.

Avec les informations d'Alexandra Angers et Christian Milette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Transports