•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une sculpture bien spéciale inaugurée dans un parc de Trois-Rivières

Gros plan d'une oeuvre d'art dans un parc.

La sculpture Peuplier no. 29 a été inaugurée mercredi dans le parc Victoria à Trois-Rivières.

Photo : Ville de Trois-Rivières

Radio-Canada

La sculpture Peuplier no. 29 inaugurée mercredi dans le parc Victoria de Trois-Rivières cache toute une histoire : celle d’un artiste qui rend hommage à sa conjointe, morte tragiquement il y a cinq ans jour pour jour.

Le totem créé par Sylvain Michaud devait être une collaboration avec sa conjointe, Chantal Berthiaume.

Également artiste, elle travaillait sur une œuvre lorsqu'une remorque s'est détachée et l'a heurtée de plein fouet sur la rue Royale, à Trois-Rivières, le 16 juillet 2015.

Sylvain Michaud a poursuivi la création de Peuplier no. 29 pour rendre hommage à sa conjointe et partenaire de création. Il s'agit d'un arbre à livre qui sert également à éduquer les gens sur les espèces animales et végétales de la Mauricie.

C'était un peu une thérapie, de venir travailler, parce que j'ai eu un dur coup. Le travail qui est là, je peux imaginer qu'elle serait fière elle-même de l'avoir fait.

Sylvain Michaud, artiste multidisciplinaire

Sylvain Michaud s’est également inspiré d'un univers fantastique qu’appréciait beaucoup sa conjointe. Au total, l'arbre à livre a nécessité un an et demi de travail.

Trois hommes s'apprêtent à couper un ruban devant une oeuvre d'art.

Le conseiller municipal Dany Carpentier, l'artiste multidisciplinaire Sylvain Michaud et le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, lors du dévoilement de l'oeuvre d'art dans le parc Victoria.

Photo : Radio-Canada

L’arbre devait être coupé initialement, mais il a été sauvé grâce à l'implication du conseiller municipal du quartier, Dany Carpentier.

L'oeuvre est vraiment importante pour lui, mais c'est aussi important pour les gens du parc et du quartier, soutient le conseiller municipal du district de La Vérendrye. Ça représente des possibilités pour que des citoyens puissent, à travers l'art, prendre part au développement de leur communauté. On sort de notre morosité, on met un peu de folie là-dedans et on déploie notre talent.

Pour Sylvain Michaud, il contribue maintenant à la fierté des gens du quartier et constitue un point d'ancrage favorisant les échanges.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Arts visuels