•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plan de Laval pour combattre la discrimination

Pierre Brochet en entrevue.

Pierre Brochet est directeur du Service de police de Laval.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La Ville de Laval, en collaboration avec son service de police, lance une consultation citoyenne visant à lutter contre la discrimination raciale et sociale.

Intitulée Dialogue avec les citoyens, cette consultation doit démarrer au mois d’août et elle sera menée par une firme indépendante.

Cette initiative vise à recueillir les préoccupations des citoyens, obtenir des données pertinentes, un portrait de situation ainsi que des recommandations, indique le communiqué de presse de la municipalité.

Par la suite, un plan d’action sera élaboré avec les partenaires qui œuvrent auprès des communautés ethnoculturelles. Il doit être présenté au printemps 2021 lors du Sommet interculturel de Laval.

De plus, une vigie des relations avec les citoyens sera mise en place afin de communiquer sur une base régulière avec ces communautés. Ce dialogue permettra aussi de mieux répondre aux besoins et d’améliorer les pratiques policières.

Outre le Service de police de Laval (SPL), on note parmi les autres partenaires la présence du Comité jeunesse et du Comité consultatif sur les relations interculturelles de Laval.

Cette vaste consultation est une étape importante qui s’inscrit dans notre volonté de se rapprocher et d’être à l’écoute des citoyens , affirme Jacques A. Ulysse, directeur général de la Ville de Laval.

Le directeur du SPL, Pierre Brochet explique que l’opération sera l’occasion de prendre le pouls de la population et de connaître les attentes des citoyens, leurs besoins, leur perception des relations avec les policiers et leur compréhension du rôle de policier.

On veut des données concrètes sur ce qui se passe sur le territoire de Laval. On va aller à la rencontre des citoyens. On se met vraiment en mode écoute.

Pierre Brochet, directeur du SPL

Le bon diagnostic

En entrevue à l’émission Tout un matin diffusée sur les ondes d’ICI Première, Pierre Brochet estime que le SPL n’est pas à l’abri du racisme.

La volonté est ferme de lutter contre la discrimination raciale et sociale. Je le répète, on a peu de données ici. […] On n’est pas exempt de cette possibilité de discrimination, a-t-il déclaré.

On va déployer tous les moyens qu’il faut pour vraiment avoir un portrait [de la situation] pour être en mesure de faire un bon diagnostic.

Pierre Brochet, directeur du SPL

Le chef de police a souligné que seulement deux dossiers en cinq ans se sont rendus devant la Commission à la déontologie policière du Québec sur près d’un million d’interventions du SPL.

Selon lui, le temps est maintenant de passer à l’action pour contrer le phénomène.

Je pense qu’il faut passer à une autre étape. Il faut arrêter de se demander s’il y en a ou non. […] À quel degré il y en a? Ça existe. Il faut lutter contre cela. Il faut se positionner fermement contre ça, puis avancer et poser des gestes concrets, affirme-t-il.

La Ville va déployer plusieurs moyens pour aller à la rencontre de la population. Par exemple, une caravane citoyenne se rendra dans différents lieux publics pour discuter avec les résidents.

De plus, la municipalité organisera des ateliers, des groupes de discussions virtuels, et mettra en ligne un questionnaire à l’intention des citoyens. Par surcroît, les policiers du SPL feront également l’objet de consultations.

Nous devons encore mieux identifier les besoins de formation ou de sensibilisation de nos policiers. Identifier les meilleurs moyens pour renforcer le lien de communication et de confiance entre le SPL et les citoyens, soutient M. Brochet.

Au cours des prochaines semaines, la Ville débutera sa campagne de communication autour de cette consultation populaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale