•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de développement de la station de ski Vallée du Parc soulève des inquiétudes

Les pistes de la station de ski Vallée du Parc à Saint-Mathieu-du-Parc.

Des promoteurs de la station de ski Vallée du Parc à Shawinigan souhaitent développer l'autre versant de la montagne.

Photo : Radio-Canada / Olivier Caron

Radio-Canada

Une assemblée d'information s'est tenue mercredi soir à Shawinigan concernant un projet de développement contesté à la station de ski Vallée du Parc par des résidents du secteur.

On a convenu que l’on va mettre en pause le projet et que l’on va définir clairement quels sont les différents enjeux, a résumé le maire de Shawinigan, Michel Angers , en entrevue à Facteur matinal jeudi.

Plusieurs citoyens se sont présentés à la rencontre pour mieux comprendre la nature du projet, qui demande une modification du zonage.

Les promoteurs souhaitent déplacer les pistes de glissades sur tubes du centre de ski Vallée du parc sur l’autre versant de la montagne et y construire un chalet de services, de petits chalets de location, quelques emplacements de camping complémentaires. La création de pistes de vélo de montagne fait également partie du projet.

Ce qui va être installé là, c’est un complément de Vallée du Parc, qui lui permettrait d’avoir des activités 12 mois par année.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Le maire de Shawinigan Michel Angers a indiqué au lendemain de la rencontre que ce sont d'autres éléments qui sont le nœud du problème. Dans la modification de zonage, la nouvelle appellation activités récréatives peut comprendre toutes sortes de chose, comme du karting, des jeux de guerre, des jeux de tir, des choses qui sont bruyantes.

Les gens, avec raison, nous ont fait valoir que c’est une vallée, que c’est extrêmement écho. Qu’il y ait des activités pendant la journée ou en début de soirée, ça peut toujours aller, mais il ne faut pas que ça devienne un terrain de camping où tout serait permis.

Michel Angers, maire de Shawinigan

Michel Angers a souligné qu’à la suite de la rencontre de mercredi soir, toutes les activités bruyantes avaient été écartées du projet. Je pense que les gens sont sortis de la rencontre rassurés, a souligné le maire.

Toujours selon le maire de Shawinigan, le promoteur et directeur de la station Vallée du parc, Alain Beauparlant, a lui aussi bien reçu les échanges avec les citoyens inquiets.

C'était la première fois depuis le début de la pandémie que des membres du public étaient accueilli à l'hôtel de ville pour ce type de rencontre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !