•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépistage sans rendez-vous : Santé Montréal ajoute des cliniques

Les autorités espèrent ainsi diminuer la pression sur l'Hôtel-Dieu.

Une partie du mégahôpital.

Le site Glen du CUSM accueillera dorénavant les Montréalais sans rendez-vous qui souhaitent subir un test de dépistage du coronavirus.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Submergées par la demande, les autorités sanitaires ont mis les bouchées doubles pour permettre aux Montréalais de passer un test de dépistage de la COVID-19 sans perdre des heures dans les files d’attente, comme on l’a vu ces derniers jours.

Hier, en fin de journée, la Direction régionale de santé publique (DRSP) a confirmé que trois nouvelles cliniques sans rendez-vous ouvriront leurs portes dès aujourd’hui.

D’abord, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal a annoncé en après-midi l’ouverture d’une clinique de dépistage sans rendez-vous dans l’ancien hôtel de ville d’Outremont. Elle sera ouverte 7 jours sur 7, de 13 h à 20 h.

Puis, en soirée, Santé Montréal a confirmé qu’un centre de dépistage similaire sera ouvert dans le garage intérieur du mégahôpital du Centre universitaire de Santé McGill, et que la clinique de dépistage de Beaconsfield – qui, jusqu’ici, n’était accessible qu’avec rendez-vous – accueillera dorénavant les Montréalais sans rendez-vous.

Des dizaines de personnes masquées attendent leur tour le long d'un mur de pierre.

Les Montréalais étaient nombreux à faire la file pour se faire tester à l'Hôtel-Dieu, hier.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Ces trois nouveaux sites s’ajouteront aux trois cliniques sans rendez-vous qui existaient déjà – celle de l’Hôtel-Dieu; la clinique Chauveau, dans l’est de la ville; et le CLSC Montréal-Nord – dont les heures d'ouverture seront étendues.

L'Hôtel-Dieu accueillera dorénavant les Montréalais de 10 h à 20 h; la clinique Chauveau sera ouverte aujourd'hui de 12 h à 20 h – puis de 8 h à 20 h, 7 jours sur 7, à compter de demain; et le CLSC Montréal-Nord sera ouvert exceptionnellement de 9 h à 19 h pour les quatre prochains jours.

À ces six cliniques de dépistage sans rendez-vous s'ajoutent deux cliniques avec rendez-vous : celle de l'Hôpital général juif et la clinique de dépistage Maurice-Duplessis, à Rivière-des-Prairies.

Enfin, deux cliniques mobiles sans rendez-vous ont été mises en place par les établissements de santé de Montréal (à ne pas confondre avec celles créées par la Ville et la STM, qui ont disparu le mois dernier) : la clinique de dépistage estivale du CIUSSS-de-l'Est-de-l'Île-de-Montréal, qui se rendra aujourd'hui à l'église Saint-Marcel de Pointe-aux-Trembles, puis demain au parc Pierre-Bédard, dans Mercier-Ouest; et une nouvelle unité mobile créée par le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal, qui ouvrira ses portes pour au moins quatre jours à compter d'aujourd'hui dans le stationnement du 9600 rue Saint-Denis, près de la station Sauvé.

La santé publique rattrapée par les événements

Ces changements font suite à un afflux de Montréalais qui ont répondu en masse à l’appel de la DRSP lancé samedi auprès des gens qui ont fréquenté les bars de la métropole depuis le 1er juillet.

Inquiètes, des milliers de personnes se sont ruées sur les quelques sites de dépistages existants, créant des files pouvant s’étirer – distanciation oblige – sur près d’un kilomètre.

Résultat : certains ont mis jusqu’à cinq heures avant de pouvoir accéder au fameux test – une attente « inacceptable » pour le premier ministre Legault et la mairesse Plante, qui ont exprimé publiquement leur mécontentement à ce sujet cette semaine.

La santé publique, qui n’avait visiblement pas anticipé un tel achalandage, a donc redoublé d’ardeur, hier, pour trouver des solutions.

L’enjeu est d’autant plus important que les différents échantillons recueillis dimanche et lundi ont débouché sur un taux de positivité de 3 %, contrairement à 1 % les semaines précédentes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Hôpitaux