•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ours attaque une Manitobaine dans le parc national du Mont-Riding

Erin McKenzie avec une importante griffure à côté du nez.

Erin McKenzie lorsqu'elle était en route pour l'hôpital.

Photo : Erin McKenzie

Radio-Canada

Une femme de Dauphin, au Manitoba, a été griffée au visage et dans le dos par un ours noir qu’elle a surpris alors qu’elle courait dans le parc national du Mont-Riding lundi après-midi.

Erin McKenzie et ses quatre chiens parcouraient le sentier du lac Moon dans le parc national situé à environ 250 kilomètres au nord-ouest de Winnipeg. Elle fait régulièrement de la course à pied sur cette boucle de 10 kilomètres.

Elle montait une colline escarpée avec ses chiens qui couraient librement à quelques pas devant elle.

Tout à coup, un ours noir surgit de la brousse juste en face de moi, peut-être à environ un pied, dit-elle. Il était manifestement effrayé, tout comme moi.

L'ours l’a griffée profondément au visage et au dos avant de s’enfuir. L’incident a duré quelques secondes.

Je pensais vraiment que j'allais mourir quand l'ours me frappait. C'était terrifiant. Je n'ai jamais été aussi proche d'un ours ou de tout autre prédateur comme ça, poursuit-elle.

Tout ce que je voyais, c'est le sang qui coulait sur ma chemise, sur mon corps et sur mes jambes.

Erin McKenzie

Les chiens n'ont pas été blessés. La jeune femme a dû marcher environ 5 kilomètres pour atteindre sa voiture. Son conjoint l'a retrouvée dans le stationnement et l'a conduite à l'hôpital.

Les griffures au dos sont superficielles, mais celles du visage sont assez profondes et il y a un risque d'infection, selon Erin McKenzie. Je pense que je vais juste me retrouver avec une cicatrice assez moche.

Elle estime toutefois qu’elle a de la chance d’avoir survécu à l’attaque.

Sentier fermé

Le sentier est fermé depuis l’incident, selon la porte-parole de Parcs Canada, Jodi Duhard.

La sécurité des humains et de la faune est de la plus haute importance pour Parcs Canada. L'agence prend des mesures pour promouvoir la coexistence entre les gens et la faune, afin d'assurer leur bien-être et leur sécurité, dit-elle.

Avant sa fermeture, l’accès au sentier était interdit aux chiens, aux cyclistes et aux groupes de moins de trois personnes, puisque ce secteur est un couloir d'alimentation et de déplacement naturel de la faune, selon Jodi Duhard. Ces nouvelles restrictions étaient en place depuis le 10 juillet.

Le nombre d’interactions entre les humains et les ours est plus élevé que la normale cette année, selon le ministère de la Conservation et du Climat.

La semaine dernière, trois oursons sont devenus orphelins après que leur mère eut été abattue alors qu'elle tentait d'entrer dans une maison à Pinawa, au nord-est de Winnipeg.

Un ours noir mange des feuilles.

La province constate une augmentation des activités des ours noirs cet été au Manitoba.

Photo : David Wilder

La province indique que des choses qui attirent les ours comme des mangeoires pour oiseaux sont partiellement responsables de la hausse d’incidents.

Les graines peuvent attirer les ours ainsi que les oiseaux, et vu qu’il y a d'autres sources de nourriture abondantes pour les oiseaux pendant l'été, les gens sont priés de ranger les mangeoires jusqu'à l'automne, indique le ministère.

Erin McKenzie dit qu’elle a parcouru des milliers de kilomètres d’arrière-pays et qu’elle a vu beaucoup d'animaux sauvages. Elle dit qu’elle avait un peu trop relâché son attention.

Il faut juste être conscient de son environnement et ne pas être trop à l'aise. Je pense que cela fait partie du problème, c'est qu’on est trop détendu lorsqu’on fait de la randonnée, affirme-t-elle.

Elle dit qu'elle sera désormais plus prudente et qu’elle portera une clochette pour avertir les animaux sauvages de sa présence. De plus, elle reconnaît qu’elle a fait l’erreur de porter des écouteurs en courant.

Avec les informations de Rachel Bergen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Faune et flore