•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux Premières Nations obtiennent une indemnisation de 49 M$ du fédéral

Le drapeau mi'kmaq, blanc avec une croix rouge, une étoile et un croissant de lune rouge.

Le drapeau mi'kmaq flotte à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC / Rob Short

Radio-Canada

Un accord a été conclu entre deux Premières Nations en Nouvelle-Écosse et le gouvernement canadien, concernant une revendication territoriale datant d’il y a plus d’un siècle.

Le dédommagement pour régler la revendication particulière s’élève à plus de 49,2 millions de dollars.

La Première Nation de Millbrook recevra plus de 19 millions et la Première Nation de Sipekne'katik (autrefois connue sous le nom d’Indian Brook), près de 28 millions de dollars.

Le contentieux portait sur la prise de possession et la vente par le gouvernement canadien de trois terres appartenant aux Mi’kmaq. Ces trois réserves, à Ingram River, Sambro et Ship Harbour, représentaient 512 hectares au total.

Le fédéral s’était emparé de ces trois terres en 1919, peu après l’explosion d’Halifax, qui avait entraîné la mort d’environ 2000 personnes et causé des dommages matériels considérables en décembre 1917.

En vertu de l’entente officialisée mercredi, les deux Nations autochtones pourront aussi acquérir jusqu’à 1265 acres de terres dans le cadre d'une transaction de gré à gré. Elles pourront ensuite demander au gouvernement fédéral d'ajouter ces terres à des réserves, comme le stipule la politique du Canada sur les ajouts aux réserves et la création de réserves.

Les Premières Nations négociaient un règlement avec le fédéral depuis 2008, sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper, sur la base que le Canada avait en 1919 contrevenu aux articles de sa Loi sur les Indiens qui concernent la cession des terres, en ne respectant pas l’obligation qu’elle soit sanctionnée par une assemblée générale et un vote des électeurs de la bande.

Un règlement, 100 ans plus tard

L’entente sur une indemnisation a été ratifiée par un vote dans les deux Nations. Le 21 novembre dernier, 79 % des électeurs de la communauté de Sipekne'katik se sont prononcés en faveur du règlement, dans un vote où le taux de participation s’est élevé à 52 %. Le même jour, 88 % des électeurs de la Première Nation de Millbrook ont approuvé ce dédommagement; le taux de participation au plébiscite s’est élevé à 61 %.

Bob Gloade.

Bob Gloade, chef de la Première Nation de Millbrook (archives).

Photo : CBC

Il a fallu 100 ans pour finalement obtenir ce que les Mi'kmaq du comté de Halifax cherchaient à obtenir en 1919 - des terres dans la municipalité régionale d'Halifax, a déclaré Bob Gloade, le chef de la Première Nation de Millbrook. Halifax est connue sous cette désignation depuis des fusions municipales en 1996.

Ce fut une négociation difficile. Notre équipe de négociation travaillant avec les différents conseils a surmonté tous les obstacles sur notre chemin. Je suis fier de dire que nous avons pu honorer les rêves de nos ancêtres tout en aidant nos membres actuels et futurs à avoir accès à plus de possibilités, maintenant et à l'avenir, a affirmé Bob Gloade.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouvelle-Écosse

Autochtones