•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Alberta accroît la participation des Autochtones dans le nettoyage des puits orphelins

Un puit orphelin.

Le grouvernement provincial anticipe que le programme créera 5300 emplois.

Photo : Kyle Bakx/CBC

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Alberta a annoncé mercredi des mesures pour accroître la participation des Autochtones au nettoyage des puits orphelins afin qu'ils puissent bénéficier des retombées économiques de l'industrie pétrolière et gazière.

Beaucoup de ces travaux doivent être exécutés sur les terres des Premières Nations, et certains d'entre eux doivent être faits par les entreprises autochtones, a déclaré le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney.

L'entreprise Backwoods Energy, qui appartient à des Autochtones, sera responsable du nettoyage de 55 sites dans la réserve de la Première Nation crie d'Enoch. La Western Petroleum Management, qui appartient aussi à des Autochtones, s'occupera du nettoyage de 257 puits à travers la province, a annoncé M. Kenney.

Le grand chef de la confédération du Traité numéro 6 et chef de la Nation crie d'Enoch, Billy Morin, a qualifié cette décision de « sans précédent ».

Nous demandons maintenant au gouvernement fédéral d'intensifier ses efforts, car son travail dans ce dossier a été négligé dans les 40 à 60 dernières années.

Billy Morin, chef de la Nation crie d'Enoch

La réponse que nous entendons dans les communautés autochtones à ce programme est extrêmement positive et nous sommes impatients de les aider à devenir les moteurs économiques que nous savons tous qu’ils peuvent être, a déclaré le ministre des Relations avec les Autochtones, Rick Wilson.

Selon la ministre de l’Énergie, Sonya Savage, depuis le lancement du programme financé par Ottawa au début du mois de mai, 69 millions de dollars ont été accordés à 140 entreprises sur le budget de 1 milliard de dollars attribué à l'Alberta.

Jason Kenney a aussi indiqué qu’un groupe de travail composé de 50 participants, des communautés et des entreprises autochtones, a été mis sur pied et que la province nommera un agent de liaison autochtone dont la mission sera de faciliter la participation des Autochtones au programme de réhabilitation des sites.

Cette collaboration sans précédent entre le gouvernement, les Premières Nations et l'industrie, qui profite à tous les peuples, était ce que nos ancêtres communs avaient en tête lorsque le traité 6 a été signé, a déclaré Billy Morin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Autochtones